8 mai 2021

CETA: échec de l’Europe habermasienne

À la différence du TAFTA qui exclut par le fait états-uniens les marchés publics, l'accord avec le Canada les incluait, ce qui était bénéfique pour (pratiquement) tous puisque 27/28 pays étaient d'accord. Pourquoi ne pas laisser la Belgique, la Wallonie en dehors ? Eh bien non ! il faudrait paraît-il agir par unanimité sous le prétexte fallacieux qui faut évacuer tout rapport de force entre membres d'une même union alors que le traité de Lisbonne permet de passer à la majorité qualifiée surtout lorsque le Traité est considéré comme "non mixte"... Comprenne qui pourra… En même temps il paraît que les choses sont en train d'évoluer au soir du 27 octobre 2016…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :