25 octobre 2021

La Turquie doit sortir de l’OTAN (et nous aussi…)

Duplicité turque ou plutôt de l'AKP qui refait le coup du califat perdu en attaquant dans le dos les Kurdes au lieu de l'E.I (leur allié objectif) Obama ferait mieux d'aller jouer au golf au plus tôt, rien ne va plus (et laisser en passant Billie Holiday qui serait bien mieux avec nous).

L'OTAN sous atermoiement obamien paralyse désormais en fait l'Europe, même si au temps soviétique et face à l'ambiguïté serbe des années 90 elle a pu suppléer un manque d'Europe de la défense (torpillée par la France en 1954 : première grande erreur de Raymond Aron avec l'Algérie ensuite) sauf que maintenant son inertie, sa bureaucratie, son impéritie globale (comme écarter Petraeus, stopper le "surge" en Irak en 2008, laisser le pouvoir à l'Iran en réalité) nous impose la cohabitation avec une Turquie qui non seulement viole les traités européens et onusiens en occupant la moitié de Chypre, mais aujourd'hui bombarde ceux qui sont de fait nos alliés objectifs contre le djihadisme qu'il soit d'origine sunnite ou khomeyniste, le Hezbollah en étant l'excroissance.

D'ailleurs la récente menace de ce dernier contre l'Arabie Saoudite en dit long sur le fait que les khomeynistes se savent chez eux en Syrie, et que la volonté officielle wahhabite de s'en prendre à l'E.I s'avère être de la poudre aux yeux puisqu'il s'agit en fait de tenter de barrer la route à l'Iran avec l'aide de la Turquie, sauf que celle-ci, en concurrence avec les Saoudiens pour restaurer son emprise sur l'umma, cherche bien plus à se servir de l'E.I comme tampon contre son ennemi lointain (l'Iran) tout en attaquant son ennemi proche (les Kurdes). Les Saoudiens jouent ici leur salut. Et l'Iran khomeyniste leur ascendant final pour attaquer Israël.

Comment alors construire un bouclier anti-djihadiste quand la bombe islamique va encore bien plus exploser, déborder (nous en sommes qu'au début, déjà 5 ans pourtant en Syrie avec 500.000 morts en réalité) les populations voulant échapper à l'islam réel s'enfuyant par millions désormais, les idiots utiles s'empressant de souligner que tous ne viennent pas en Europe, ce qui ne répond pas à la question de cette implosion, insérée dans l'implosion plus large du tiers-mondisme et encore plus large du socialisme étatiste, et tout cela s'accélère ayant aussi entraîné le Venezuela, bientôt le Brésil, la Chine y est presque malgré l'illusion du contraire.

La France, ayant désarmée sous Chirac, Sarkozy et Hollande, tente d'éviter le pire en mendiant à l'Allemagne un répit financier supplémentaire (mettant un germanophile au Quai d'Orsay) mais on voit bien que tout ce maelstrom ne peut pas durer avec plus largement cette planche à billets mondialisé qui transforme l'époque en vaste République de Weimar flottante, décor planté, avec l'implosion de l'autorité étatique, le nihilisme culturel et moral, son esthétisme morbide, tout le puzzle de la déflagration à venir concentre sa nitroglycérine Manuel Valls tentant de prévenir à Munich (de nouveau…)montre  que cela approche… Manque l'étincelle, ou plutôt le mouvement brusque pour que l'engrenage se déclenche.

 

14 février 2016

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :