19 octobre 2021

Manifs anti-Trump:la soumission et le désir d’implosion en Occident

Comme le relate une internaute (Miss Dédain sur Facebook) toutes ces femmes et hommes qui paradent dans divers villes n'ont guère manifesté contre les coupeurs de tête de l'EI ou les viols de Cologne et d'ailleurs ; les destructions de chrétiens de par le monde (jusqu'en Inde désormais) ne les touchent guère ; et on le voit elles tournent à la façon de ceux qui s'en donnent le tournis autour de leur propre pierre noire (qui existait bien avant l'arrivée de qui on sait) celle de leur vide abyssal en plein vertige d'auto-implosion tant elles militent pour leur asservissement, tournant et tournant encore jusqu'à ce que le boucher n'ait plus besoin de les étourdir puisqu'elles le font d'elles-mêmes et en ce sens elles seront "al dente" quand le temps arrivera. 

Comment ne se voient-elles pas manipulées ? Y compris en matière d'avortement ? Le fait seul d'indiquer que d'autres solutions peuvent être possibles parce qu'il en va de la survie de l'homogénéité ethnique au sens même de la biodiversité qui tente de sauvegarder des espèces en l'occurrence ici aux USA l'espèce autochtone qu'elle soit amérindienne blanche noire…

Cela me fait penser à ce propos étriqué de l'une des leurs sur RTL dans "On refait le monde" (vendredi 20/01/17) à propos des USA rappelant que leur population s'était construite sur le génocide des amérindiens alors que cela ne s'est pas passé ainsi d'une part, et que cela ne justifie surtout pas d'autre part une seconde destruction pour réparer le premier (qui a été la résultante d'une agrégation non fortuite de facteurs pour une grande part). Autant dire que les Gaulois avaient été détruits par les Francs…

Or, il semble bien qu'une volonté d'hara-kiri soit développée au fil du temps chez certaines de ces militantes à l'instar de ces sectes qui se jettent du haut de la falaise : grève de l'enfantement pour punir, mise en accusation systématique de l'homme sommé de changer de genre (y compris s'il est gay…) parce qu'il s'agit de lutter contre "la" domination en soi, ce qui ne veut rien dire sinon l'implosion puisque pas même une érection ne serait possible (cela fait penser à ce film de Marco Ferreri où Depardieu se coupe le sexe et l'offre à la féministe d'ambiance).

Il y a là en fait les soubresauts en biais d'une gestation pour autrui effective : celle de la construction sociale holo-techniciste d'auto-effacement : les individus sont réduits à des apparences, des bio quelque chose avec du care pour les régler, tout cela formaté en "machines désirantes" auto-consommables et "vivant" (se branchant) dans des territoires sans autre vécu que le numéro de "sécurité sociale" dernier avatar d'un "vivre ensemble" rangé désormais dans le musée des vanités occidentales.

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :