7 février 2023

Il ne fallait pas annuler les derniers meetings

Laisser croire qu'il suffirait de partir des théâtres d'opération pour faire cesser les attaques anti-françaises est une illusion : l'attentat contre Charlie Hebdo, contre le Bataclan, l'attentat de 2001 aux USA sont là pour prouver le contraire.

Il ne fallait donc pas annuler les derniers meetings, d'autant plus que les candidats les plus compréhensifs les tiendront (sauf un) sachant sans doute qu'ils ne seraient pas attaqués puisque ayant dores et déjà fait allégeance objective.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :