3 août 2021

Traitements précoces versus vaccins à répétition: bientôt l’heure de vérité?

De deux choses l’une: soit les vaccins marchent et dans ce cas la contagion et la mortalité s’effondrent d’ici quelques mois, ce qui ne semble cependant pas la situation pour l’instant, voire qu’il faudrait en “reprendre” plusieurs fois (tous les six à douze mois) soit ce n’est pas le cas et il vaudrait mieux alors plutôt continuer à viser les traitements qui marchent voire les amplifier, et déjà les envisager de façon précoce afin de justement préciser éviter les cas graves… Or il semble bien que l’on ait basculé dans le tout vaccin alors qu’il ne s’agit ni de la polio ni de la tuberculose et qu’il y a quatre millions et demi  de morts par infections respiratoires PAR AN dans le monde (et non pas en cumulé comme avec C-19 sur un an ET DEMI si l’on compte à partir de l’été 2019…).

Par ailleurs il semble bien que même s’agissant du vaccin russe il y a des fonds financiers privés derrière qui ont donc tout intérêt également à vendre en priorité leur produit plutôt que d’agir sur les traitements précoces qui existent maintenant à profusion et avec toute une littérature solide comme l’indiquent de nombreux sites de réinformation-C19 (supra) et de médecins authentiques.

Ne parlons même pas de cet imbroglio avec ces lits de “réa” que l’on a fermé depuis un an en France selon le Canard Enchaîné (et relayé par Sud Radio ensuite) ou le fait que l’on met en “réa” des malades qui n’ont pas besoin d’y être comme le relate même des médecins pourtant très “covidonormé” afin de gonfler les chiffres et justifier des “transferts” de région en région (au nombre de…dix… pour la région parisienne selon Philippot des Patriotes…).

Bref, nous sommes toujours dans cette situation où en gros les grands trusts mondiaux de Big Pharma couplés avec ceux de la Big High Tech essayent de vendre leur modèle de médecine à distance et vaccinale à outrance, liquidant par la même occasion toutes les structures sociales dépassées par le mode de production de la vente à distance y compris des relations sexuelles l’ “uber-porno” amateur ayant fait cependant un boum considérable, sans oublier toutes ces séries Netflix rendant inutile par exemple le cinéma français (qui se saborde en direct d’ailleurs) tout en véhiculant l’idéologie queer à haute dose confondant amour et amitié et jouant sur leur proximité (c’est un autre sujet mais cela relève de la même veine au sens sculptural du terme…).

La société industrielle urbaine avait triomphé de la société agricole campagnarde (non sans mal, cela a sûrement secrété les réactions communistes et nazies : communauté contre individualisme et ce jusqu’à maintenant d’ailleurs) et aujourd’hui la société consumériste hygiéniste des mégalopoles de plus en plus numérisée broie ce qui restait encore de contacts vivants, informels, au profit d’un distanciel de plus en plus généralisé et en même temps spécialisé, tamponné “vert” sinon rouge et au placard ; avec encore des terrains vagues comme cette soumission romantisée envers certains groupes plutôt que d’autres : pourquoi faire de la repentance auprès des nord africains et non auprès des vietnamiens laotiens cambodgiens ayant été tout autant “colonisés” et donc “humiliés” les handicapant à vie dans leur réussite sociale (euh non pas vraiment ? Quoi ?…) etc etc?…Incohérence quand tu nous tiens…

Est-ce que la prise à haute dose d’idéologie hygiéniste créé un monde de plus en plus totalitaire ? Il semble bien que oui mais le dire serait “complotiste”, même le penser… D’où la nécessité d’aller à se purger en écoutant la messe coronanormée et prendre la nouvelle hostie vaccinale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :