Seuls les attardés et les naïfs…

La manière dont le gouvernement et la propagande ordinaire, ont traité l'énorme, l'immense, l'extraordinaire rassemblement citoyen, du 24 mars 2013, contre la démolition des fondements de la société occidentale, exige une réaction juive à la mesure de l'évènement. Certes, le Grand Rabbinat de France a exprimé avec tact, le point de vue "religieux". Mais justement, il s'agissait d'un point de vue "religieux" exprimé avec tact. Certes, quelques organismes, notables et intellectuels juifs, ont aussi exprimé des points de vue, mais toujours avec trop de diplomatie. Ici, c'est l'opinion de quelques centaines de milliers de juifs, sans tact ni diplomatie !
 
Comme d'habitude, seuls les attardés et les naïfs, limitent le débat à la seule ineptie sexuelle, que tentent d'imposer dans la loi, des crapules au pouvoir. Le problème posé en France, comme d'ailleurs dans l'ensemble du monde occidental, est beaucoup plus vaste. Il concerne tout simplement la survie de ce monde. L'ex indépendantiste guyanaise, à laquelle a été confiée la Justice, l'avoue d'ailleurs sans la moindre ambigüité. Elle a déclaré qu'il fallait détruire les bases de la morale inspirée de la Bible. Cette morale dite "judéo-chrétienne", est le socle de l'esprit des lois, en France et dans tout le monde occidental.
 
Depuis quelques décennies, avec horreur, nous voyons émerger, Sodome et Gomorrhe. Non pas dans sa réductrice définition sexuelle, mais dans la définition originale de la Torah, concernant tous les aspects de la vie : le Bien est appelé Mal, le Mal appelé Bien. Le Bon est puni, le Mauvais est récompensé. Parmi les auteurs puissants qui décrivent et dénoncent cette pulsion d'autodestruction de la société, Lucien Samir OULAHBIB, ne cesse d'alerter, ouvrage après ouvrage. C'est ce à quoi s'acharnent les "nihilistes". On en trouve beaucoup parmi les gauchistes, que les abrutis appellent "intellectuels". Mais les nihilistes infestent à peu près, tous les courants intellectuels et politiques. Certains de ces amoureux du néant, se contentent de détruire, beaucoup vont plus loin. Sciemment, ces nuisances préparent le terrain pour des totalitaires féroces. Au XXème siècle, ils ont précédé les communistes et les nazis. Aujourd'hui, ils roulent pour les fanatiques (au sein des) musulmans. Depuis toujours, le dénominateur commun de cette engeance, c'est sa haine irrationnelle contre les Juifs. Ne serait-ce que pour ce point, aucun Juif digne de ce nom ne doit se tromper de combat.
 
Donc, quelle stupeur d'entendre hier un ami, pourtant scientifique et érudit, confondre le désordre présent, avec les rivalités politiciennes ordinaires et en déduire une conséquence déconcertante de naïveté. Bien entendu, ces rivalités existent toujours. Tout comme les éternels appétits d'argent, de pouvoir, de puissance, motivent beaucoup des acteurs du présent. Ces motifs ne s'excluent pas. Sauf qu'aujourd'hui, la menace principale vient de la clique portée au pouvoir par une majorité d'abrutis formatés par la propagande ordinaire.
 
A l'automne 2000, au début de la vague de violence nazislamiste qui commençait à submerger le monde entier, selon leur habitude, les naïfs juifs voulurent absolument relier ce qui arrivait spécifiquement aux Juifs, à ce qui arriverait à d'autres. Ils mirent donc en garde, leurs concitoyens non juifs, contre le péril nazislamiste. La menace se vérifia de façon particulièrement tragique, en septembre 2001. Or, comme l'avaient prédit les Juifs instruits par leur histoire, la mise en garde n'a même pas été écoutée. Et au contraire, peu après cette tragédie, la propagande a redoublé d'accusations mensongères contre les Juifs. A un point tel, qu'aujourd'hui, les Juifs n'ont plus d'avenir, en tant que Juifs, ni en France, ni en Europe. Le sort des Juifs d'Europe réglé, les nazislamistes s'attaquent maintenant, aux fondements du reste de la société.

En France, les nihilistes au pouvoir leur servent d'avant-garde.

Il faut bien comprendre que, même les membres du gouvernement et de la majorité, conscients, voire hostiles à cette situation, en sont malgré tout, des complices objectifs, car ils participent au pouvoir et loin de s'y opposer efficacement, ils aident les autres à s'y maintenir.
 
Aujourd'hui, tout le gouvernement est coupable d'ignorer avec mépris, la volonté encore trop paisible, d'une énorme partie de la population. Tout le gouvernement est coupable d'avoir ordonné à la police de réprimer fermement des manifestants pacifiques chantant la Marseillaise. D'autant plus coupable, que ce même gouvernement a ordonné à cette même police de laisser une meute de nazislamistes, hurler sa haine antijuive et anti-française, sur les Champs Élysées, à deux pas du palais de l'Élysée. Un Juif qui trouverait encore la moindre excuse au gouvernement, ne mériterait pas seulement notre profond mépris, il mériterait surtout, une camisole de force. Il va sans dire que les alterjuifs qui continuent de frayer avec le pouvoir, ne représentent que leurs seules insignifiances. Ils ne représentent en rien, les centaines de milliers de Juifs auxquels ils confisquent la parole. Le fait que l'actuel sénile président d'Israël participe à cette aberration, n'y change rien.
 
Jour après jour, les sites patriotiques et résistants, français et occidentaux, dénoncent les manigances et autres méfaits, des politiciens, des magistrats, de la propagande et des envahisseurs nazislamistes. Jusqu'à présent, en France, seuls "Résistance Républicaine" et le "Bloc Identitaire", ont entrepris des actions sur la voie publique. Bien que dans le cadre de la légalité, ces actions n'en sont pas moins vilipendées par la vermine et la propagande. Mais tout cela est encore beaucoup trop insuffisant. L'énorme mobilisation française contre la loi scélérate devrait servir de tremplin à une contestation beaucoup plus énergique du pouvoir. Ce dernier a montré sa détermination à persévérer dans ses turpitudes. Il a montré son mépris de la volonté populaire et son intention d'utiliser la force publique contre elle. Les choses sont claires. Il n'y a plus de solution dans le cadre de la légalité. Il n'y a même plus de solution pacifique dans le combat contre le pouvoir et le reste de la classe dirigeante, opposition comprise.
 
Mais ce combat n'est pas un combat spécifique des Juifs. C'est le combat de tous ceux qui s'opposent à la destruction de la civilisation occidentale et à son remplacement de fait, par l'hégémonisme islamiste. Si la mobilisation populaire, comme le 24 mars, s'amplifie, ce combat pourrait peut-être, être gagné sans trop de dégâts. Le double conditionnel s'impose, parce que d'une part, en grande partie, ceux qui ont manifesté, n'ont pas encore conscience de la profondeur du problème. D'autre part, quand bien même le pouvoir actuel serait mis en échec, quand bien même il serait remplacé par des dirigeants soucieux de préserver les fondamentaux de la nation française blanche et chrétienne, la situation démographique française est déjà très compromise. Et c'est pire dans le reste de l'Europe. Néanmoins, gagner ce combat reste le préalable pour conserver l'espoir de survie de la civilisation.
 
Aujourd'hui, les Juifs de France et du reste du monde, montrent l'exemple de la survie et de la victoire de la vie sur l'oppression. En ce moment, les Juifs célèbrent Pessah. Cet évènement extraordinaire d'une petite nation opprimée par la plus grande puissance de l'époque et qui réussit à sortir de l'esclavage où elle était forcée. Les Juifs réussirent en invoquant l'Eternel, Dieu de Bonté ET de Justice. Aujourd'hui, leurs oppresseurs d'alors n'existent plus. Mais beaucoup d'autres sont arrivés après eux. Tous ces oppresseurs crurent qu'ils réussiraient à éradiquer les Juifs. Des derniers en date, les nazis et les communistes, il ne reste que quelques miasmes ici et là. Et les Juifs sont toujours là plus vivants que jamais. Alors franchement, qu'il s'agisse des radirans, du pseudo peuple inventé en 1964 par les antijuifs, ou de tous ceux qui grouillent dans le monde, les nazislamistes ne leurs font pas peur. Parce qu'ils ont confiance en eux et en Leur Vraie Protection.

Le 17 Nissan 5773 – 28 mars 2013

Charles D'Alger 29/3/2013

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 950 vues

Tous les articles de Charles D'Alger

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Libertés-LIDAC, Liens d'actualité, Tribune offerte par Resiliencetv

 


Comments • comment feed