Lorsqu’un narratif antisémite devient vérité

C’est « Une grande tristesse de vous voir conclure une si magnifique carrière par ce qui, plus qu'une erreur, est une faute, morale et politique ». C’est le constat adressé à Juliette Gréco, qui donne un concert à Tel-Aviv le quatre mai prochain, par une obscure porte-parole de l'association « Sortir du Colonialisme » et membre de la campagne « Boycott – Désinvestissement – Sanctions » France

Ce bilan s’adossant, évidemment, sur une conduite israélienne ‘’condamnable’’, condamnée et ‘’sans appel’’. Un procès construit autour et à partir d’un narratif mensonger inversant les rôles de victimes et d’agresseurs, voire concevant une société israélienne qui ne peut que perturber chacun.


 « Selon les Nations Unies, Israël a assassiné l’été 2014 plus de 2.200 personnes à Gaza, plus de 500 enfants selon l’Unicef ».

Quid des milliers de roquettes tirées sur les civils israéliens ? Quid du nombre de terroristes éliminés et contenus dans le chiffre annoncé ? 
Quid de l’intention affichée par le gouvernement israélien et Tsahal de minimiser les dégâts collatéraux, volonté avérée que nul ne peut nier ? 
Et enfin, quid de l’agression établie du Hamas et du Djihad islamique envers les civils israéliens en cet été 2014 ?

Au nom de quoi tous ces renseignements sont tus à l’artiste ? Quelles raisons impliquent une analyse éliminant d’emblée ce qui justifie la réaction israélienne ?

Y-a-t’il une autre déduction que la haine du peuple juif ?

« Ainsi, ni la nature profondément raciste de cet État, ni l'ethnocide pratiqué, ni la violence de l'occupation ne vous semblent des raisons suffisantes pour ne pas l'honorer par votre présence ».

« Racisme » ? Quid, entre tant d’autres musulmans israéliens, de l’honneur fait récemment à Lucy Aharish,  journaliste arabo-israélienne ayant allumé l’un des douze flambeaux débutant la cérémonie officielle du soixante-septième anniversaire de l'indépendance de l’Etat d’Israël ?

 

« Ethnocide » ? Quid de la chaîne nationale israélienne diffusant divers programmes pour la minorité musulmane du pays ?

« Violence de l’occupation » ? Quid de la bestialité du ‘’peuple palestinien’’ refusant à ce jour toute reconnaissance du droit à l’autodétermination du peuple juif sur une partie de la terre ancestrale ? Quid, par ailleurs, de son manque de passé sur ce même territoire, confirmant ainsi son invention afin de devenir une arme devant légitimer l’éradication de l’Etat d’Israël, seul refuge du peuple juif ?

« (…) vous jouerez devant un public ségrégué, que plusieurs millions de Palestiniens, sous le contrôle militaire d’Israël ne pourront pas assister à votre concert ».

Les ‘’Palestiniens’’ ont-ils portes ouvertes dans l’état souverain israélien ? De quel droit se prévalent ces ongs antisémites pour certifier une telle ‘’ségrégation’’ ?


« (…) le projet politique du gouvernement de Netanyahou et Lieberman a pour unique objectif de transformer Israël en un État ethniquement et religieusement pur ». 

Quid de l’indication de la véracité de cette affirmation ?

Au-delà de la lecture de cette pitoyable lettre ouverte adressée à Juliette Gréco qui révulsera tout ignorant du conflit, c’est la confirmation d’un antisémitisme vivace autour de la planète qu’il faut conclure. Tout quidam connaissant la stricte réalité sur place ne doutera plus que c’est l’antisémitisme qui mène les ‘’protecteurs’’ des ‘’Palestiniens’’. Une haine des Juifs qui va jusqu’à créer un narratif mensonger afin d’accroître les raisons de les haïr et, ainsi, légitimer l’éradication de leur pays.

Juliette Gréco refuse de céder à cette animosité systématique. C’est tout à son honneur. Peu de politiques français, pour ne parler que de ceux-ci, l’égalent !
Victor Perez 26/4/2015

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 185 vues

Tous les articles de Victor Perez

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement négatif-OIL, Conservation négative-OIL, Dispersion négative-OIL, Dissolution négative-OIL

 

Comments are closed. Please check back later.