Testament civil et politique

Car tout concourt à frapper les esprits avec force, qu’il s’agisse de la triste situation du pays qui ne saurait plus échapper à personne ou bien encore, dans l’optique de l’élection de 2007, d’une campagne électorale biaisée dont aucun vrai sursaut n’est à espérer.

Dans une sorte de testament politique formulé depuis la société civile, je me désole donc à mourir de voir qu’au moment même où le reste du monde s’épanouit dans la Liberté, nul candidat d’envergure ne soit plus capable de concevoir un avenir radieux pour la France.

Librement !

27/1/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 145 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.