Kaleidoscope (suite)

1)Non sens économique : il est préférable d'augmenter peu à peu les salariés en fonction de leur investissement compétitif et aussi en leur octroyant des actions plutôt que de les fixer au SMIC, même plus élevé que d'autres pays. C'est ce que l'on ne dit pas : un salarié payé au minimum n'y reste pas très longtemps si son entreprise s'enrichit grâce à son action, tandis qu'un salarié au SMIC et entouré de prestations sociales fera comme cette grenouille qui dans de l'eau de plus en plus chaude ne s'apercevra pas ou trop tard qu'elle est cuite…

Il serait intéressant que toutes celles et ceux qui désirent mettre en avant ces idées afin de combattre l'étatisme et son affairisme -allant jusqu'à faire alliance avec le wahhabisme-, aillent se mêler aux différents rassemblements de la "nuit debout" (plutôt que "convergence des luttes" qui sonne son NPA réchauffé) pour justement ne pas laisser le pavé républicains à ses seuls ennemis effectifs bien qu'ils n'ont de cesse de souiller son nom en le prononçant pour soit disant le défendre alors qu'ils l'enfoncent jour après jour. Comment par exemple un Besancenot, un Mélenchon, osent venir y frimer alors que le Venezuela qu'ils défendent encore bec et ongles s'enfonce dans la misère et s'apprête à en appeler à la FAO parce que la famine y guette ! C'est indécent…dégoutant…

2) Par ailleurs, Élisabeth Badinter a eu raison d'appeler au boycott de toutes ces marques fabriquant du vêtement dit "islamique" parce qu'elles participent pleinement à l'enfermement de la femme ; un boycott qui n'a rien à voir cependant avec celui visant les produits israéliens produits en Judée Samarie par desdits "palestiniens" parce que les premiers ne sont pas fabriqués de force par les seconds ; de plus, il ne s'agit pas d'interdire de tels vêtements mais d'empêcher de  faire croire qu'ils découlent d'un "choix" alors qu'il s'agit de marques, au fer rouge même stylisée, au logo de l'infériorisation de la femme dont les atours seraient considérés soit comme trop "impurs" pour pouvoir être montrés, soit comme "réservés" uniquement au regard "islamique" ; ce qui implique en fait de promouvoir une discrimination empêchant hommes et femmes, êtres humains, de s'apprécier dans leur manière d'apparaître au monde, sans pour autant envisager nécessairement quoique ce soit d'autre.

Il est possible que sur ces deux points les choses puissent changer s'ils sont pensés et appropriés par une société civile de plus en plus exaspérée.

Lionel Castériou 3/4/2016

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 474 vues

Tous les articles de Lionel Castériou

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv, Débats-RTV

 

Comments are closed. Please check back later.