Pourquoi Doc Gyneco a quitté le plateau de Ruquier…

Le 3 février cela a carrément dépassé les bornes. En effet, le dernier chouchou en date de l’animateur vedette, Mustafa, prenait vivement à partie Doc Gyneco. Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, un invité n’a pas à être épinglé de la sorte. Avec une hargne évidente. Le crime du chanteur ? Il soutient Nicolas Sarkozy et a eu l’audace de dire que certains, dans les banlieues, font le clown….Fichtre ! Mustafa ressort alors sa bile contre le ministre de l’Intérieur et argumente dur – ce qu’il reproche à Doc Gynéco de ne pas savoir faire-. Il condamne Nicols Sarkozy pour « ses propos un peu déplacés, je trouve, vis-à-vis des habitants des banlieues, on connaît tous l’histoire, racaille, les banlieues et tout ça ».

Cet « humoriste » reprend donc à son compte la citation tronquée – et truquée- à propos des « racailles. » En effet, Nicolas Sarkozy avait repris le mot prononcé par une habitante de banlieue qui lui avait demandé de débarrasser les citoyens sans histoire de ces « racailles ». Car les habitants paisibles de ces « quartiers » sont bien les premières victimes des voyous. Coupables « d’incivilité » pour un ministre socialiste, on s’en souvient.
Quant à ses arguments étayés….. « et tout »….

Mais il y a eu bien pire.

En effet, Jean-Marc Morandini, expliquait ce matin dans son émission de la matinée sur les programmes de télévision que Mustafa avait « traité » Doc Gyneco d’être « noir à l’extérieur et blanc à l’intérieur, » utilisant l’expression consacrée, semble-t-il : Bounty»….
Attaque ignoble dans le genre.

Décryptons : un Noir doit se conduire selon les lignes définies par les Mustafa & Co. de l’heure, sinon ils seront accusés de haute trahison ! Terrorisme intellectuel qui rejoint l’interdiction de publier librement dessins humoristiques ou tribunes.

De plus, pour Mustafa, donc, être blanc est honteux. L’adjectif a été utilisé dans ce sens, entre autres, lors d’une manifestation officiellement contre le CPE. Des journalistes avaient bel et bien entendu cette « insulte » mais un seul d’entre eux avait choisi avait choisi de le rapporter. Les autres confirmant plus tard, lorsque la question leur avait été posée.
Et, dès lors montrer le chanteur en train de quitter le plateau, sans montrer les « insultes » dont il a été la cible est tout simplement malhonnête.

Et il faut tirer son chapeau au rappeur pour s’être contenté de partir….


Hélène Keller-Lind 5/2/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 232 vues

Tous les articles de Hélène Keller-Lind

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.