Climat :  » Nous assistons clairement à une imposture »

Nous assistons clairement à une imposture qui implique nombre de gens, des journalistes aux politiciens. Si la commission européenne adopte sans coup férir une telle mascarade, nous avons une autre bonne raison de penser que ce sont les pays, et non la commission, qui devraient décider seuls de leur politique sur des questions de ce type. [...] D’autres politiciens de haut rangs n’expriment pas leurs doutes sur le réchauffement climatique, étranglés par le politiquement correct. [...]

Peut-être que Monsieur Al Gore voit une planète ruinée : une personne sensée ne le peut. Je ne vois pas une planète ruinée, je ne l’ai jamais vu et je ne pense pas qu’une personne raisonnable puisse affirmer l’avoir constaté. [...] Nous savons qu’il existe une corrélation très forte entre la préservation de l’environnement d’un côté et le développement et la richesse de l’autre. Il est évident qu’une société plus pauvre fait plus de mal à la nature, et vice et versa. Il existe des systèmes qui endommagent la nature – par exemple en supprimant la propriété privée, et d’autres mesures du même type – bien plus que les sociétés plus libres. Ces tendances sont vérifiables à long terme. Elles montrent sans ambiguïté aucune qu’aujourd’hui, 8 février 2007, la nature est incomparablement mieux protégée que le 8 février il y a dix, cinquante ou cent ans
. »

Dans le Times, l’ex-rédacteur en chef de la prestigieuse revue scientifique The Scientist, Nigel Calder, écrit : »quand les journalistes et les politiciens déclarent que l’étude du réchauffement climatique est établie, ils montrent une regrettable ignorance du fonctionnement de la science. [...] Le résumé explique que « le très certainement » signifie que les experts à l’origine de ce jugement sont à 90% sûrs [que le réchauffement est dû aux gaz à effets de serre]. Des lecteurs âgés se souviendront d’une conférence à Harwell en 1958 quand Sir John Cockcroft, le premier scientifique du nucléaire dans le pays, affirma être sûr à 90% d’avoir maîtrisé la fusion nucléaire. Il s’est avéré qu’il avait tort. Plus brièvement, une incertitude de 10% est une porte ouverte à tous les Gallilée et Einstein pour proposer une meilleure idée. C’est comme cela que la science marche réellement. »

ETATS-UNIS : A Washington, une réunion de la Chambre des Représentants sur le réchauffement climatique a dû être annulée pour cause de tempête de neige…

Pour lire cet article sur son site d’origine

Pour en discuter sur le forum

DRZZ 15/2/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

865 vues

Tous les articles de DRZZ

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.