L’aspect vulgaire des pro-GPA

Cela s'est caractérisé par ces propos de Catherine Haas expliquant sur RTL qu'elle trouvait "ringard" voire plus de ne pas admettre qu' " un zizi et un vagin ou deux vagins et deux zizis tout cela c'est pareil pour l'enfant " la psychologie ainsi réduite à de l'anatomie en dit long sur le Meilleur des Mondes qui nous attend.

Certes, elle s'appuie sur l'idée que des enfants sont maltraités voire succombent sous les coups de parents "hétéro" sauf que l'on ne voit guère le lien entre la nécessité psychologique pour l'enfant d'interagir dans la durée avec l'altérité incarnée par la présence différenciée d'un homme et d'une femme. 

On connaît aussi la souffrance d'enfants de divorcés pour comprendre en quoi la présence duale renforce l'estime de soi.

Mais le technicisme est fascinant, aussi ce désir de réduire l'humain à une machine interchangeable est si puissant et rusé qu'il sait s'affubler de progressisme alors qu'il s’agit d'une régression vers l'esclavagisme même doré. Celui d'accepter la volonté d'autrui sans tenir compte des conséquences négatives qu'il s'agisse des mères porteuses et des enfants empêchés d'avoir près d'eux la présence si enrichissante de l'altérité pourtant si vantée en matière d'immigration…

Iris Canderson 17/8/2016

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

824 vues

Tous les articles de Iris Canderson

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Analyses-RTV, Article Resiliencetv, Editorial de Resiliencetv-ARTV

 

Comments are closed. Please check back later.