Agrégats monétaires de la zone euro (juillet 2016)

Vendredi 26 août, il ne se passait rien : tout le monde était en vacances, il faisait beau et chaud, ce qui a permis à la BCE de publier les chiffres des agrégats monétaires sans que personne n’en rende compte ni ne les analyse et c’est regrettable car ils sont très instructifs !

L’évolution des agrégats monétaires de la zone euro montre que la situation continue à se dégrader fortement avec l’augmentation très forte de l’agrégat monétaire M1, surtout depuis le début de l’année 2015…

Document 1 :

En effet, l’agrégat M1 (qui correspond à l’argent que les Euro-zonards ont sur leurs comptes bancaires et dans leurs portefeuilles) a augmenté de 60 milliards d’euros en juillet par rapport au mois précédent,

Document 2 :

L’augmentation de M1 d’une année sur l’autre est de 8 % alors que celle du PIB nominal est de l’ordre de 3 à 4 %…

Document 3 :

… ce qui fait que M1 représente maintenant 63,8 % du PIB annuel contre… 13 % aux Etats-Unis (compte tenu des dollars en billets qui se trouvent à l’étranger) où l’argent y est resté sain, ce qui est le premier pilier des Reaganomics !

Document 4 :

Ainsi, ce sont comparativement plus de 5 500 milliards d’euros qui se trouvent indument dans les portefeuilles et surtout dans les comptes courants des Euro-zonards,

Document 5 :

C’est là en grande partie le résultat de l’argent hélicoptère, c’est-à-dire des aides dites sociales qui permettent de distribuer de l’argent emprunté qui est alors dépensé (en biens de consommation) au lieu d’être investi.

L’hypertrophie de l’agrégat M1 continue donc à se développer sans que les Marioles de la BCE interviennent pour tenter d’y remédier.
De toute façon, il leur serait difficile d’intervenir pour faire éclater cette bulle monétaire pour rétablir de l’argent sain car l’hypertrophie d’un agrégat monétaire provoque toujours des désordres considérables qui se manifestent en particulier par une crise larvée déflationniste durable comme cela se produit au Japon par exemple.

Le rétablissement des fondamentaux, c’est-à-dire l’éclatement de ce type de bulle ne peut passer que par une crise profonde et douloureuse.

Ces données sont effarantes pour tout monétariste normalement constitué.
Les malheureux Euro-zonards auront été les victimes de leur manque de culture monétariste.

Par contre, les Américains, du moins ceux qui ont le pouvoir et qui ont encore cette culture monétariste qui a été développée par les Reaganomics, auront gagné cette guerre monétariste.

Tout est simple.

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Monétarisme

Jean-Pierre CHEVALLIER 29/8/2016

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 566 vues

Tous les articles de Jean-Pierre CHEVALLIER

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Alliance des civilisations-A-LI-DAC, Libertés-LIDAC, Liens d'actualité, Petits arrangements médiatiques-Li-d-ac

 

Comments are closed. Please check back later.