Il y a dix ans

Il y a dix ans

 

Et depuis ? La naïveté ou l’ignorance des Français…


Alors que le journaliste polonais Marcin Wojciechowski

écrivait un premier article sur le crime dans Gazeta.pl : Politkovskaya était la conscience du journalisme russe.
La nouvelle de l’assassinat d’Anna Politkovskaya affaiblit la foi dans la lutte de la vérité et du bien contre le mensonge et le mal, écrivait Wojciechowski.

 

En France celui-ci passait encore sous le silence. Et depuis ?

Ten years after the murder of Anna Politkovskaya, investigative journalism in Russia continues to be made impossible by the state. Having taken control of traditional media, the authorities are targeting the enclaves of free speech that have developed online, writes Andrey Arkhangelsky.

« Beaucoup ont partagé leurs souvenirs préférés de Politkovskaïa, souvent des entretiens illustrant sa poursuite obstinée de la vérité ici, elle appelait l'attention sur le rôle des services spéciaux dans la prise d'otages de 2002 au théâtre de la Doubrovka. » – peut-on lire sur GlobalVoices.


 

RuNet Echo a traduit les pancartes tenues par les équipes de Novaïa Gazeta [Nouveau Journal] en 2016 :

« Anna Politkovskaïa, tuée le 7 octobre 2006, dans l'entrée de son immeuble, dans l'ascenseur. Cinq balles, un meurtre sur contrat, pour 150.000 dollars. Par qui ? Le commanditaire reste inconnu. Août 2007 : les organisateurs et tueurs à gages suspectés du meurtre de Politkovskaïa sont appréhendés, 11 hommes en tout. Le commanditaire manque toujours. Le 29 août 2007, le Procureur Général Iouri Tchaïka annonce la clôture de l'enquête sur le meurtre de Politkovskaïa. Le commanditaire court toujours.

 


21 septembre 2009 : un ancien chef de district en Tchétchénie, Chamil Bouraev est accusé. Il ne se présente pas devant la justice. Le commanditaire court toujours. 25 novembre 2009 : ouverture du premier procès pour meurtre. Le commanditaire court toujours.

19 février 2009 : le jury acquitte tous les suspects. Le commanditaire court toujours. 26 juin 2009 : la Cour Suprême casse le verdict. L'affaire est renvoyée à un nouveau procès.
31 mai 2011 : Roustam Maxmoudov est arrêté. Le commanditaire court toujours.

22 août 2011 : un témoin dans l'affaire, le Lieutenant-Colonel de la police Pavlioutchenkov est arrêté en tant qu'organisateur de l'assassinat. Il avoue, mais sans dire qui a donné l'ordre. Selon les termes de sa négociation de peine, Pavlioutchenkov devait le dire, mais il ne le fait pas. Les enfants d'Anna demandent que sa négociation de peine soit annulée et qu'il soit jugé sans clémence, demande refusée par le tribunal. Le commanditaire court toujours.

 
14 décembre 2012 : Dmitri Pavlioutchenkov est condamné à 11 années en colonie pénitentiaire pour le meurtre d'Anna Politkovskaïa. Le commanditaire court toujours.


3 juin 2013 : début d'un deuxième procès. Le commandi-     taire court toujours.
20 mai 2014 : le jury déclare tous les accusés coupables de l'assassinat d'Anna Politkovskaïa. Le commanditaire court toujours. L'organisateur, les complices et le tueur sont condamnés à des peines de prison. Le commanditaire court toujours.

L'affaire du commanditaire est disjointe dans une procédure séparée, mais aucune instruction n'est ouverte. Garabian, le juge d'instruction, se retire. Le nouveau juge d'instruction, Stepanov, ne fait rien. Le commanditaire court toujours.

L'enquête est pratiquement suspendue. Le commanditaire court toujours. Les enfants de Politkovskaïa s'adressent à la Cour Européenne des Droits de l'Homme, au motif de l'inaction des juges d'instruction. Le comité de recevabilité déclare que l'affaire Politkovskaïa est résolue. Le commanditaire court toujours.


Près de dix ans ont passé depuis le jour de l'assassinat de Politkovskaïa. L'affaire n'est pas résolue. Le commanditaire court toujours. [Le fils de Politkovskaïa] : je demande que le commanditaire du meurtre de ma mère soit retrouvé. »

Et depuis ? Par exemple Boris Nemtsov, assassiné en 2015, quelques heures avant la manifestation à laquelle il appelait pour protester contre l'occupation par la Russie, de l'Ukraine.

 

La devinette est close…


__________________

Irène 8/12/2016

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

766 vues

Tous les articles de Irène

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Fresh Air-LIDAC, Liens d'actualité

 

Comments are closed. Please check back later.