Circoncision « rituelle »: Halte à la manipulation politique

Lu sur le blog de La Droite Libre : "Valérie BOYER condamne l’interprétation mensongère et calomnieuse qui est faite sur certains blogs/sites internet de sa question au gouvernement sur la "circoncision rituelle et la fraude à l’assurance maladie". Les auteurs choisissent des morceaux tirés de leur contexte, et font des commentaires en totale contradiction avec le sens de la question. Halte à la manipulation politique !
Titrer un article : "Valérie BOYER et l’UMP veulent faire rembourser la circoncision" constitue de la totale désinformation surtout quand on lit la question attentivement et qu’on se renseigne sur les intentions de l’auteur.

En effet, Valérie Boyer n’a jamais souhaité faire rembourser la circoncision "rituelle" par l’assurance maladie, au contraire.
Le souhait de Valérie Boyer est de révéler une fraude à l’assurance maladie et de demander à la ministre d’agir.
Elle vous invite à relire avec la plus grande attention la question au gouvernement déposée ainsi que ses explications 
Sachez que cette question est issue d’une large concertation avec des chirurgiens urologues confrontés chaque jour à ce problème et qu’elle a pour objectif de révéler une fraude à la sécurité sociale et d’essayer d’y mettre un terme.

Il est quasi impossible aujourd’hui de contrôler si un "phimosis" est médical ou rituel (à moins d’un contrôle avant chaque opération par un médecin controleur ce qui est trop couteux et matériellement impossible). Résultat, beaucoup d’opérations "rituelles" sont considérées comme médicales et c’est le contribuable qui paye, ce qui est intolérable.

Le souhait de Valérie BOYER est de révéler ce problème afin que l’on puisse prendre les mesures qui s’imposent, notamment, en proposant un contrat d’assurance à charge des personnes qui pourraient être concernées. Il s’agit bien de responsabiliser les personnes concernées, de faire respecter le principe de laïcité, et de ne pas faire payer la collectivité.
Pour autant, comme pour tout type d’opération médicale, on pourrait imaginer une petite prise en charge par l’assurance maladie si on peut prouver que la circoncision est médicale, c’est-à-dire dans le respect du principe de laïcité.

En résumé,

La volonté de Valérie BOYER est de révéler cette fraude inacceptable à l’assurance maladie et au principe de laïcité, et d’essayer qu’on y mette un terme.
La question au gouvernement posée formule l’idée d’un contrat d’assurance à charge des personnes concernées pour que cela ne soit plus la collectivité qui paye. C’est une piste.
Il n’a jamais été question d’une prise en charge totale par l’assurance maladie bien au contraire et en aucune façon dans notre pays laïc celà serait admissible.
Valérie BOYER propose également que des experts se réunissent pour réfléchir au problème en mettant en place "un groupe de réflexion intégrant les différents partenaires (assurance maladie, professionnels de santé, associations d’usagers) afin d’élaborer un protocole clair et applicable à tous qui préserve la neutralité et l’égalité républicaine. "

Dans cette affaire complexe, il faut aussi garder à l’esprit que renvoyer certaines circoncisions rituelles dans la sphère privée peut conduire à des complications médicales nécessitant des opérations encore plus importantes et donc à des coûts pour l’assurance maladie encore plus importants (et encore une fois à charge des contribuables de la collectivité).

Valérie BOYER n’a jamais proposé qu’une pratique religieuse soit financée par la collectivité dans un pays laïc".

Jennifer Sochez 7/3/2009

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

2 247 vues

Tous les articles de Jennifer Sochez

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Intégrismes-RTV, Liens d'actualité

 


Comments • comment feed