Le mythe d’une politique étrangère commune de l’Europe

 

"Dans quelques jours l’Union européenne, nouvelle version, sera une réalité, au moins le dit-on, avec la signature de la République tchèque. Elle aura un « ministre des affaires étrangères » commun aux 27 pays, avec l’organisation coûteuse nécessaire qui s’en suivra.

 

Pourquoi des personnalités politiques sensées ont-elles imaginé une telle chimère ? Nous n’avons pas la réponse, mais le leurre qu’elles ont conçu ne fonctionnait déjà plus hier à l’assemblée générale de l’ONU. Ainsi, après deux jours de débats, un texte non contraignant, a été voté par 114 voix contre 18 et 44 abstentions, pour demander à Israël et au Hamas d’enquêter sur la guerre de Gaza.

 

Le détail des voix montre que « Les aspirations européennes à parler d'une seule voix ont pour leur part trouvé leurs limites lors de ce vote, qui a vu un éparpillement des voix des Vingt-Sept. Ainsi l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, la Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie ont voté contre la résolution. L'Irlande, le Portugal, Malte, la Slovénie et Chypre l'ont adoptée. Les 13 autres Etats membres de l'UE, dont la France et la Grande-Bretagne, se sont abstenus ». (Le Monde du 06/10/2009).

 

Même sur le terrorisme, l’Europe n’a aucune position commune. Pire, elle entérine, et certains pays plus que d’autres, « l’équivalence entre un état démocratique et un groupe terroriste ».

 

Plus aucun doute : le terrorisme vaincra".
 

Victor Perez 6/11/2009

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 500 vues

Tous les articles de Victor Perez

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Alliance des civilisations-A-LI-DAC, Instances internationales-LIDAC, Liens d'actualité

 

Comments are closed. Please check back later.