Le Canada suspend sa contribution à l’UNESCO

Dans le sillage des États-Unis, le Canada a annoncé sa décision de suspendre sa contribution financière à l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), en guise de sanction contre l’adhésion de la Palestine à l’organisation onusienne.
 
A l'issue d'un vote tenu pendant la 26e Conférence générale de l'UNESCO, du 25 octobre au 11 novembre à Paris, la Palestine a été admise comme un membre à part entière de l'UNESCO.
 
Ottawa est profondément déçu par la décision prise par l'UNESCO d'admettre la Palestine comme membre à parti entière .Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, s'est dit mécontent de cette  décision et a déclaré qu'il se penchait sur ses avenues possibles dans ce dossier.
 
Le Canada "n'est pas heureux" de l'adhésion de l’Autorité palestinienne à l'UNESCO  et remet en cause sa participation à cette agence de l'ONU, a déclaré son ministre des affaires étrangères, John Baird.
 
La contribution canadienne à l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture avoisine, les 10 millions de dollars par an. Les USA ont annoncé aussi la suspension automatique d'un versement de 60 millions de dollars à cette agence de l’Onu.
 
Selon le ministre canadien, les efforts unilatéraux de la Palestine pour obtenir un statut d’État membre ou d’État observateur à l'ONU, à l'UNESCO et dans d'autres organisations internationales, sont contre-productifs en l'absence d'un accord de paix préalable avec Israël.

"Le Canada a pour objectif une paix globale, équitable et durable au Moyen-Orient. Nous appelons une nouvelle fois les parties en présence à reprendre les négociations de paix, sans délai ni condition préalable, selon les termes exprimés par la déclaration du Quartet du 23 septembre", a déclaré Baird
 
Le Canada s’est distingué aussi par sa position courageuse en refusant la demande d'admission de la Palestine en tant que membre à part entière à l'ONU présentée le 23 septembre  dernier devant l'Assemblée générale de l'ONU par le président palestinien Mahmoud Abbas.
 
Le Canada  est  resté toujours fière des liens entretenus avec Israël et du soutien indéfectible à à son encontre, qui doit  continuer d’exister en paix et en sécurité. Lorsque en 1949 l’ONU a été appelée pour voter l’adhésion d’Israël en tant qu’état membre, Le Canada  a voté en âme et conscience. Et quand Israël a été confronté à des heures plus sombres, Le Canada s’est tenue fermement en faveur d’Israël pour qu’il puisse se défendre.
 
Vive le Canada qui a voté Non à l’Adhésion de la Palestine à l’UNESCO ! Vive le Canada qui a suspendu sa contribution financière à l’UNESCO, qui est devenue , tout comme l’ONU,  une assemblée où dictateurs et tyrans disposent d’une écrasante majorité qui leur permet de faire voter n’importe quoi. Les pays démocratiques n’y jouent plus que deux rôles : ceux de figurants et de bailleurs de fonds.

Voire notre article en relation : Le Canada n’est pas la France !

Ftouh Souhail 2/11/2011

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 573 vues

Tous les articles de Ftouh Souhail

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement positif-OIL, Conservation positive-OIL, Dispersion positive-OIL, Dissolution positive-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 


Comments • comment feed