7 février 2023
Non classé

De probables motivations antisémites, une mise en scène “à l’irakienne”

Selon eux, les ravisseurs n’ignoraient nullement qu’Ilan était juif. Lors de leurs échanges avec son père, ils auraient proféré à plusieurs reprises des insultes ouvertement antisémites ; ils semblaient également persuadés que le fait qu’il soit juif faisait automatiquement de lui quelqu’un de fortuné. Au moins un des treize interpellés, vendredi 17 février, aurait également avoué que la bande aurait identifié de manière claire des “cibles juives”, selon une source proche de l’enquête.

DES PHOTOS DE LA VICTIME NUE, LE VISAGE COUVERT

Alors que le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a appelé la communauté à “garder son calme” dans l’attente des résultats de l’enquête, d’autres organisations communautaires n’ont pas manqué de relever que parmi les tentatives d’enlèvement opérées par le groupe figuraient d’autres victimes juives. L’émotion est également très vive dans la communauté qui a suivi heure par heure les rebondissements dans l’enlèvement du jeune homme. Des rabbins ont appelé à “prier pour Ilan Halimi”.

Par ailleurs, les photographies envoyées par le gang à la famille Halimi font apparaître des mises en scène qui semblent s’inspirer de l’actualité irakienne, à la fois celle des sévices dans les prisons que celle des affaires de prises d’otages. On y voit notamment la victime nue, le visage couvert. Une “répétition de scènes connues par ailleurs”, selon le procureur de la République, Jean-Claude Marin.”

LEMONDE.FR | 17.02.06 | 17h24 • Mis à jour le 18.02.06 | 11h40 (titre : Des motivations encore incertaines)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :