6 février 2023
Non classé

Soutien au peuple danois

Ils étaient de 700 à 800 personnes à avoir répondu à l’appel d’une quinzaine d’associations, dont Résiliencetv. Réunis sous bonne garde policière avenue Marceau à Paris en cette soirée du 24 février, leur manifestation avait trois buts : d’une part, soutenir le Danemark « petit pays des contes d’Andersen, malmené,agressé, systématisé, à cause de caricatures, » pour reprendre les termes de Gérard Pinte de « Résistance et Avenir, » l’un des orateurs qui prirent la parole.

D’autre part, le refus de « la loi islamique » était au coeur de la manifestation. Ainsi Georges Clément dénonçait « les pressions sur le monde politique, » exercées pour que soit modifiée la loi française. Et, selon lui, « avec de plus en plus d’Islam, la barbarie est entrée dans nos villes. » Comme le firent d’autres orateurs, il s’est dit « être aux côtés de la famille d’Ilan Halimi qui a été torturé pendant 24 jours là où personne n’entendit aucun cri. Et le scandale doit cesser. »

Une même réprobation a été exprimée à propos des conditions dans lesquelles le gendarme Raphaël Clin est mort « sous les insultes » aux Antilles.

Gérard Pinte, ajoutait que d’aucuns voudraient que « notre liberté s’arrête là où commence l’Islam, » les accusant « d’être déjà entrés dans la collaboration et d’ouvrir les portes de l’Europe à la charia. » Il en veut pour preuve un texte « élaboré au Conseil de l’Europe pour faire de l’islamophobie un délit…tandis que le nazislamisme se développe. »



Troisième thème évoqué : l’entrée de la Turquie en Europe. Ce qui est pour Frédéric Michon, « une question fondamentale, « car comment peut-on choisir sa religion avec les 71 millions d’habitants de la Turquie qui sont à 99,9 % musulmans… » Et d’évoquer « un manque de maturité politique, une trahison, » condamnant Jacques Chirac pour sa déclaration selon laquelle « les racines de l’Europe sont autant chrétiennes que musulmanes. »

Pour Rémi Carillon, de la Fédération des citoyens de l’Europe contre l’entrée de la Turquie, l’entrée de la Turquie ferait venir en quelques années « en France, en Allemagne 20 % de Turcs, soit 14 millions de personnes, selon un sondage réalisé en Turquie. » D’où des problèmes économiques, avec « une main d’oeuvre à bas coût, » la nécessité de construire pour eux des logements sociaux, ainsi que des problèmes culturels.

Claude Reichman évoquait pour sa part « la naissance de la Révolution bleue il y a un mois, » qui a pour but « de ne pas abandonner la France à la chienlit. »

Deux appels ont été lancés : l’un à la résistance et l’autre pour que le contact soit gardé entre ces associations et que perdure leur union au-delà de leurs divergences. Car, a souligné Claude Richman, « nous sommes les plus nombreux. »


On voyait dans la foule des drapeaux français, danois ou catholiques ou encore celui du Vatican. Quant aux slogans, ils allaient de « Islam, hors de France, » à « la charia ne passera pas! » en passant par « la France aux Français. » Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, à qui la mise en place du CFCM est reprochée, ont été hués à plusieurs reprises et la manifestation s’est terminée par la Marseillaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :