24 septembre 2020
Non classé

LES ECROUELLES REPUBLICAINES

1. Pour ensuite le laver de tout soupçon, était-il vraiment nécessaire de condamner M. Drut à 15 mois avec sursis et 50.0000 € d’amende ?

2. Sous la royauté de droit divin, le roi avait le don de guérir les écrouelles. Sous la monarchie républicaine, d’un trait de plume le roi Chirac efface l’opprobre.

La République, fille aînée de l’Ancien Régime, ne serait-elle finalement rien d’autre qu’une régression morale et politique ?

Librement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :