29 octobre 2020
Non classé

Abandon de Gaza : le jeu de dupes

Au lieu d’exploiter les établissements agricoles laissés par les juifs, d’utiliser l’aide considérable que leur prodigue le monde entier pour s’équiper, réduire le chômage et la misère et rendre cette bande de terre aussi prospère que Hong-kong ou Singapour qui ne sont guère plus étendus, ils persistèrent dans le terrorisme, le fanatisme et la corruption pour aboutir à l’anarchie la plus totale.

Pour finir ils se sont donnés comme dirigeants les pires des terroristes, ceux du Hamas.
Résultat : Des tirs incessants de roquettes Kassam sur le territoire israélien, des attentats, une attaque surprise de poste frontière et des kidnapping d’un jeune soldat et d’un civil.
Avec en supplément, la menace du Jihad islamique d’utiliser des roquettes “Qouds 4” d’une portée de 20 kms soit trois fois plus que les “Qassam”, tandis que le Fatah, le parti du president Abbas annonçait dimanche qu’il possédait des armes biologiques et chimiques et qu’il n’hésiterait pas à s’en servir contre Israel.

Il faut remarquer que les Palestiniens sont passés maîtres dans la fabrication des tunnels comme on vient de le voir. Creuser un tunnel de 900 mètres en terrain sabloneux n’est pourtant pas une mince affaire. Il faut creuser, étayer, éclairer, prévoir un système d’aération.
Cela nécessite une infrastructure et des moyens importants qui amènent à évoquer la responsabilité dans la tension actuelle de la Syrie et de l’Iran.

L‘implication de plus en plus évidente du pays des Ayatollahs dans le conflit israélo-palestinien doit faire prendre très au sérieux les menaces que ferait planer sur Israël comme sur d’autres pays de la région la possession par l’Iran de l’arme atomique.
Et tout porte à croire que la situation actuelle ne peut pas durer.

Elle doit aboutir soit à une reprise des contacts et des négociations avec un gouvernement palestinien enfin rendu à la raison, soit à une guerre à outrance.

La capture du soldat Guiléad Shavit constitue à cet égard un tournant.

Ou bien, sous la pression internationale et notamment celle de l’Union européenne qui vient de se manifester fort opportunément et celle de Tsahal qui a débuté la nuit dernière, le Hamas rend son ôtage et se comporte en gouvernement civilisé en mettant un terme aux attentats et aux roquettes, ou Israel se verra obligé de réagir avec la plus grande énergie car il ne peut tolérer ni les bombardements de Sderot ni les enlèvement de soldats ou de civils. Tout porte à croire que la période de la “modération” est terminée et que l’on risque d’entrer dans un nouveau cycle infernal de la violence.

Et c’est bien à cela que veulent arriver ceux qui à Téheran comme à Damas n’arrêtent pas d’attiser le feu sans tenir le moindre compte des souffrances qu’ils imposent aux populations.

analun@club-internet.fr

Publié initialement sur Migdal.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :