2 février 2023
Non classé

Abracadabrantesque…

Cette fois-ci, ils utilisent leurs idiots utiles de la gauche bien-pensante d’al Immondya et l’édito du jour de Colombani sur la crise du Liban est à cet égard particulièrement édifiant.

Colombani commence par nous raconter son blabla sur la gigantesque clairvoyance de Chirak qui avait prévu que la guerre d’Irak allait générer de la violence dans la région. Cette affirmation est en fait une illustration parfaite de ce qui se cache derrière le prétendu génie chirakaille car n’importe quelle guerre a nécessairement un impact sur les pays voisins même s’ils ne sont pas impliqués. En fait, l’objectif affiché des américains était justement de générer de la violence par la pression exercée sur l’Iran, la Syrie et les wahabites.

Ensuite, Colombani nous martèle son slogan: l’intervention américaine est un échec alors qu’elle n’en est pas un puisque l’US Army bousille méthodiquement la racaille de la région avec des pertes ridiculement basses.

Colombani, dont l’anti-américanisme névrotique n’est plus à démontrer, impute l’élection du Hamas à Bush puisque comme chacun sait, ce sont les américains qui ont voté pour ce gang de fanatiques psychopathes et non une population d’abrutis fanatisés. Poursuivant dans l’anti-américanisme, il prétend qu’il y aurait une intolérable absence américaine dans la région et notamment dans le conflit entre Israël et les colons arabes de Gaza et de Judée-Samarie. La vraie question est en quoi une implication américaine changerait quoique ce soit? Est-ce que Bush a le pouvoir de transformer les arabes en pacifistes? Réponse non. En fait, ce que souhaite cette ordure est que les américains poussent Israël à toujours plus de concessions ce qui n’apporterait rien. Les idiots utiles pensent que cela créerait à terme un climat favorable à la paix, les réalistes savent que cela affaiblira Israël et renforcera le terrorisme et les cyniques qui inventent ce genre de propagande le font à dessein.

Quoiqu’il en soit, après une longue et inepte démonstration, Colombani en arrive à ce qu’il veut, c’est à dire vendre la position française:

Reste que le prix déjà payé par le Liban – hier occupé par les Syriens, transformé en vaste bouclier humain par le Hezbollah et frappé par Israël – comme celui que pourrait payer un Israël en échec, rend chaque jour plus urgent de redonner vie au multilatéralisme : Israël n’imposera pas aux Palestiniens, ni aux Libanais, une solution israélienne ; mais Israël, plus que jamais, doit être garanti par ceux-là mêmes, Européens et Américains, qui sont visés à travers lui.

Le reproche fait à Israël est d’être coupable d’une réaction “disproportionnée” : le problème est qu’Israël doit sa survie en partie à sa capacité à réagir de façon disproportionnée. Le problème est aussi que cette disproportion a constamment contribué à renforcer, dans le camp arabe, les fractions les plus radicales. Au point de porter celles-ci à un degré de haine paroxystique.

Toute solution internationale appellera donc, pour prétendre réussir, une présence militaire active multinationale. Nous devrons, dans le meilleur des cas, nous préparer, avec d’autres, à l’assumer.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-799787,0.html

La réalité est qu’il n’y a pas du tout besoin d’une force internationale pour tout un tas de raisons:

Israël est en train de bousiller le Hizballah,

Israël fera plier les arabes à force de leur taper dessus car ils comprendront que la radicalisation n’est pas une option,

aucune armée étrangère n’a le niveau d’expertise de Tsahal pour liquider le Hizballah, y compris les Village People chirakistanais, et elle sera donc un obstacle à la défense d’Israël,

un pays digne de ce nom ne compte que sur lui-même pour se défendre et Israël n’a besoin de personne pour se défendre,

le “multilatéralisme” n’est qu’une vue de l’esprit qui n’a aucune réalité et aucun pays n’est prêt à envoyer des soldats là-bas,

il y a déjà une force internationale sur place: Tsahal qui est la seule armée à compter des soldats nés dans plus de 90 pays différents,

une fois le Hizballah bousillé, si ils se réarment ou s’ils recommencent, ils seront bousillés à nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :