2 février 2023

La défaite du Hezbollah et de ses maîtres irano-syriens

Israël, de son côté, n’avait pas l’intention d’aller jusqu’à Beyrouth, parce qu’il ne fallait pas donner prétexte au Hezbollah pour apparaître comme une “résistance” libanaise. Le chasser du Sud du Liban, détruire son infrastructure, avec d’énormes difficultés puisqu’il n’était pas possible de raser purement et simplement cette contrée, voilà les objectifs limités, mesurés, proportionnés, qui ont coûté en hommes et en prestige.

Car, qu’elle a été la réaction du camp arabe et pan-islamique s’agissant de ce dernier aspect ? Celle de crier “victoire” parce qu’il n’a pas été écrasé par la puissance israélienne. Aurait-il fallu qu’Israël le détruise au lieu de l’épargner, prenne Beyrouth, pourchasse chaque milicien affidé au totalitarisme irano-syrien pour que devant une telle démonstration ce dernier accepte enfin la voie de la négociation ? Rien n’est moins sûr. Cela aurait été juste un prétexte de plus. Comme cet armistice qui se transforme en fait d’armes pour certains parce qu’il signifierait paraît-il qu’Israël ne serait plus “invicible” et donc que la guerre reste une option ouverte…et ce de plus en plus…

Néanmoins, nous sommes dans une impasse : si Israël se fait mesuré, on le trouve immédiatement faible, si Israël déploie toute sa puissance, il apparaît comme l’agresseur contre lequel il faut de plus en plus se mobiliser. Dans l’un et l’autre cas, la guerre est toujours devant nous.

Il faut en effet dire “nous” parce qu’Israël semble être en effet à l’avant garde d’une répétition générale qui attend le feu vert de Téhéran pour présenter la Première puis l’Unique Représentation censée en finir avec le Monde Libre (comme l’on disait dans les années 50-90, ce qui n’a pas trop mal réussi après tout…).

Le but des totalitaires au pouvoir à Téhéran, en particulier depuis la victoire des Gardiens de la Révolution sur les “modérés”, consiste à monter aux extrêmes en tachant dans un premier temps de rassembler tout le camp musulman au-delà de la césure shiite-sunnite. D’où les propos du nouveau président iranien depuis l’été 2005 à propos d’Israël, d’où également le fait que les milices shiites affiliées sèment la mort et le totalitarisme dans le quotidien en Irak, d’où enfin la récente attaque du Hezbollah à partir du Sud Liban.

Cette étape ne donne pas les fruits escomptés, même si à Gaza et ailleurs quelques drapeaux du hezbollah flottent ici et là. De plus, le jeu trouble des djhadistes sunnites et baathistes contrecarrent ce plan en Irak ; seul Al Kaida semble avoir accepté l’alliance selon les dires de son N°2, (ce qui a été sous-estimé semble-t-il). Par ailleurs les autres puissances arabo-islamiques ne partagent pas ce point de vue. Le fait que le Maroc l’Indonésie et la Malaisie acceptent de participer à la force d’interposition en dit long sur le fait qu’existe à l’intérieur de l’islam sunnite une sous alliance implicite refusant le leadership iranien shiite et son aventurisme extrême. Israël l’a bien compris qui a préféré se réserver pour l’étape suivante, celle la Première…

Quelle pourrait être celle-ci ? Elle est déjà en route. Il s’agit de rendre possible un armement nucléaire de l’Iran. En fait ces deux premières étapes ne sont pas successives nécessairement, elles peuvent tout aussi bien être simultanées : chercher coûte que coûte à être leader de la lutte contre Israël, et contre le Monde Libre, au-delà de la césure shiite-sunnite ; ce qui implique à terme d’accentuer le volet strictement terroriste par la multiplication des attentats (24 complots ont été déjoués en UK ces derniers temps selon le Ministère de l’Intérieur de Sa Gracieuse Majesté) ; jusqu’à attaquer ensuite la force d’interposition suite à des provocations savamment dosées comme se remettre à attaquer Israël par une guerre d’usure (sans doute fin août quand le dossier du nucléaire iranien arrivera sur la table du Conseil de Sécurité comme il est prévu…), ce qui obligera à une riposte de la force d’interposition.

Il sera alors loisible de montrer que celle-ci protège en réalité Israël et de bien monter en épingle médiatique le moindre mort “civil”, un milicien du Hezbollah étant un civil dans cette optique, surtout s’il se cache dans sa famille…Observons que selon certaines rumeurs rapportées par le Herald tribune (du 16 août) un couple avec un enfant devait monter dans l’un des avions lié à l’alerte du le 8 août avec un liquide explosif dans le biberon…

Car tout est fait pour que de réels civils soient touchés ; comme à Cana où un camion lance-roquettes s’est placé près d’un immeuble qui a ensuite été bombardé en retour et dont l’onde d’écroulement a affaissé l’immeuble concerné dans lequel s’entassait nombre d’enfants, non pas dans des caves, mais dans les étages…

Le pire est donc devant nous, et les choses se corsent pour le camp totalitaire islamiste. Aussi doit-il passer à l’Unique Représentation le plus vite possible afin de faire deux pierres deux coups : puisque le camp arabo-islamiste est encore hésitant et refuse d’aller au-delà de la césure shiite-sunnite, il faut d’une part accentuer la guerre d’usure (comme il a été dit plus haut) et d’autre part créer un évènement tel (une bombe sale : les services secrets polonais ont ainsi déjoué plusieurs tentatives d’achats d’uranium provenant des ex pays de l’Est et transitant par la Pologne selon Times Magazine) qu’il ne pourra que scinder la scène entre deux protagonistes et deux seulement telle une guerre entre “civilisations”, Islam contre Monde Libre, voilà le but stratégique ultime, on le sait, de l’Internationale Djihadiste pan islamique en voie de constitution.

Contre cela, qui est inéluctable à moins de renverser le régime en Iran (comme l’a bien analysé Louis Chagnon récemment), il y a pas beaucoup de solutions, hormis deux : dévoiler cette stratégie et accumuler le plus possible de preuves permettant de convaincre les hésitants dans le Monde Libre ; deuxièmement, faire en sorte de critiquer le contenu totalitaire au sein même de l’Islam de telle façon que les franges les plus éclairés du monde influencé par celui-ci se rende compte qu’il est temps de faire le point spirituellement parlant ; et ce en ne prenant pas comme prétexte l’existence d’israël ou le refus des pays du Monde Libre de voir la Sharia imposer chez eux, pour ne rien faire comme il est de coutume aujourd’hui.

Dévoiler le complot, et attaquer au vif l’impossibilité qu’à l’islam d’origine arabe et iranien de séparer le religieux du politique, voilà les deux tâches de l’heure qui se font de plus en plus pressantes.

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :