6 février 2023
Non classé

Les nouveaux aveugles de la bien pensance…

N’est-ce pas une information GRAVISSIME, une atteinte aux Droits de l’Homme, un acte terroriste, une horreur absolue, un fait avéré de racisme et de sexisme ?
Et pourtant… qui en a parlé dans les médias, quatre jours après les faits confirmés par le Parquet de Lyon ?

1. Le journal régional Le Progrès, qui en a fait sa Une de samedi (ci-dessus).

2. Des sites « résistants » du Web, vous savez, ceux que les « droitsdelhommistes » qualifient de « racistes ». Dans l’ordre d’apparition de cette information :

– Resiliencetv.fr : https://www.resiliencetv.fr/modules/smartsection/item.php ?itemid=164
– France-Echos : http://www.france-echos.com/actualite.php ?cle=10411
– Primo-Europe : http://www.primo-europe.org/impression.php ?numdoc=Ed-250513473

3. Quelques autres sites ou blogs « résistants » qui reprennent l’information.

4. Des sites étrangers et non francophones (principalement aux Etats-Unis).

RIEN, absolument RIEN dans les sites de la « grande presse » française : l’AFP, Libération, nouvelobs.com, Le Monde, Le Figaro, TF1, France 2, etc. ILS SONT TOUS AUX ABONNES ABSENTS.

A fortiori, AUCUNE réaction de nos politiciens, y compris les plus bavards comme Nicolas Sarkozy : ils enfouissent tous la tête dans le sable bien profond.

Et évidemment, PAS UN MOT de la part des « antiracistes » autoproclamés et subventionnés. Bien entendu, on n’attend rien de Mouloud Aounit, l’ami des islamistes et des lapidateurs Hani et Tariq Ramadan. Mais outre le Mrap, le silence assourdissant de la LDH, de la Licra, de SOS Racisme est remarquable !

Quant aux « Ni Putes Ni Soumises », qui défendent soi-disant les « beurettes » d’origine maghrébo-musulmane, on se souvient comment elles avaient censuré le mot de « lapidation » dans l’affaire Ghofrane à Marseille, pour que celle-ci ne soit pas « connotée islam ». Alors elles n’osent évidemment pas parler de cette lapidation lyonnaise qui est franchement « connotée islam », puisqu’elle est directement liée au Ramadan. On ne saurait mieux se montrer « soumise » à l’islam, et « pute » envers les victimes.

Donc en conclusion : une lapidation pour appliquer la charia EN FRANCE, contre une gamine de 3ème parce qu’elle est supposée musulmane, et seuls le journal local et quelques sites « résistants » en parlent tandis que « journalistes », politiciens et «droitsdelhommistes » jouent l’autruche.

Et on me dira qu’il n’y a pas de chape de plomb en France ?

Bande de faux-culs, qui vous demandiez, à propos de l’affaire Redeker, si on peut « critiquer l’islam », tout en évitant soigneusement de le faire et parfois en retournant vos accusations contre la victime, vous avez la réponse à vos dissertations byzantines : oui ON PEUT « critiquer l’islam », NOUS le faisons avec les risques de nous faire nazifier, diffamer, insulter, traîner en justice par VOUS ou égorger par ceux dont vous masquez les crimes. Mais VOUS, bande de lâches, n’avez pas les couilles de le faire.

Mesdames et Messieurs les censeurs donneurs de leçons, vous êtes des « collabos » de la pire espèce. Votre silence est non seulement coupable, mais aussi complice des lapidateurs qui agissent au nom d’Allah.

Mon seul souci à votre égard : où va-t-on trouver une salle assez grande pour le « procès de Nuremberg » qui vous attend? Car vous serez légions dans le box des accusés !

Lire aussi sur France-Echos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :