29 janvier 2023
Non classé

CONTRE LE RAPPORT MACHELON

Saluons le d’autant plus qu’il montre bien que la défense de la laïcité et la reconnaissance de ce principe fondateur comme mode d’organisation et de fonctionnement de notre société transcendent les clivages politiques traditionnels et concernent chacun d’entre nous, comme individu légitimé à vivre librement , sereinement et à égalité avec l’autre, ce qu’il est ; comme individu appartenant au Tout qui l’organise dans le strict respect de la loi générale dominant toutes les lois particulières d’un groupe, d’une croyance, d’une coutume.

Saluons le aussi parce qu’il corrobore les analyses que les « Laïques en Réseau » ont pu faire de ce rapport, qui s’efforce de vider de sa substance la loi organique en supprimant son article 2 et en effaçant son article 19 par la transformation des « associations cultuelles » en « associations culturelles , sociales , voire d’utilité publique », de manière à leur permettre l’accès à l’argent public .

Saluons le enfin car il montre que rien n’est encore gagné pour ceux qui ont comme volonté avouée ou cachée de « toiletter » une loi qui les gêne pour construire l’espace politique européen à l’anglo-saxonne dont ils rêvent , en déstructurant la nation par une régionalisation exacerbée , en émiettant l’espace sociétal en communautés fermées et concurrentes .

Saluons le, mais, surtout, engageons le combat…comme le font « Les Laïques en Réseau » à travers le questionnaire qu’ils ont soumis aux candidats déclarés et/ou potentiels à la future élection présidentielle, questionnaire destiné à les faire se prononcer nettement (oui / non) sur des questions précises et fermées, caractérisant de manière concrète ce qu’est la laïcité dans notre quotidienneté…

Première étape indispensable pour que chaque candidat affirme sa position face à l’érosion du socle laïque de notre République que prépare le rapport « Machelon », mais qu’organisent aussi les pratiques gestionnaires des élus locaux et territoriaux socialistes ,enclins à anticiper les conclusions de ce rapport en prenant en charge financière la construction de lieux de culte, affublés souvent d’oripeaux culturels !

On connaît, en ce domaine, les exemples accablants de Rennes, Montpellier ou Paris…On ignore parfois qu’il y a les mêmes exemples au Mans ( subvention à un abattoir réservé aux musulmans), à Ste Geneviève des Bois ( centre culturel/cultuel islamique pour 1 million d’euros), à Alfortville(projet de mosquée pour 650 000 euros, terrain donné en sus)…On a oublié ceux d’Evry ou de Lille !

Alors, devant de telles pratiques coutumières qui gomment l’article 2 de la loi de 1905 (et surfent sur les ambiguïtés des textes l’édulcorant en permanence), on est en droit de se demander ce qu’en pensent les candidats à l’investiture socialiste…On est en droit de se demander si Jean Glavany, au nom du PS, dans sa proposition de loi sur la laïcité déposée le 29 /06 /06 ( et qui sera portée par le projet socialiste) a prévu l’application stricte et rigoureuse de cet article 2 ….

Que nenni !!!

Les impétrants socialistes , lors du débat du 24 /10 dernier, n’ont fait aucune allusion à ces faits ni affirmé qu’ils en interdiraient la pratique…Quant à la proposition de loi, elle n’évoque en rien cette situation, oublie de citer expressément et de manière juste l’article 2 , n’évoque nullement la nécessité de réserver l’argent public à l’espace public …. Pire, à propos du concordat Alsace-Moselle, elle préconise,dans les écoles, l’enseignement de l’islam …sans doute par des imans payés sur les deniers publics comme les prêtres !

Rapport « Machelon »-Proposition de loi socialiste- silence dans la campagne électorale- pratiques gestionnaires d’élus de tous bords : le système est mis en place , qui conduira à l’effacement progressif des principes fondamentaux portés par la loi institutionnalisant la laïcité…

Voilà qui justifie le bien-fondé de l’action menée par « Les Laïques en Réseau ».
Voilà qui justifie le rassemblement sans exclusive des défenseurs de la laïcité en ses principes essentiels.
Voilà qui justifie la prise de parole, haute et ferme, nécessaire, des laïques républicains face aux dérives constatées et aux projets refoulés ( pour le moment) des politiciens de tous bords auxquels il va falloir rappeler que le gain électoral qu’ils espèrent obtenir du côté des communautaristes et autres intégristes religieux peut devenir un solde négatif face à la déferlante de la « majorité invisible » qu’ils voudraient ignorer .


Pour en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :