7 février 2023

Irak : Comment l’info était déjà manipulée un an auparavant

Le commentateur rtliste, sans doute ignorant de beaucoup de choses et en particulier du déroulement d’un référendum la veille conclut l’interview en soulignant uniquement l’existence d’un nombre de plus en plus grand de nostalgiques de la période baathiste, du fait que l’Irak “s’enfonce de plus en plus dans le chaos”: dixit. On le voit, il ne s’agit même plus de sursouligner ce qui va mal en Irak comme le font les autres médias français (par exemple sur le site du journal Le Monde le 16 octobre), et de plus en plus les médias américains proches des démocrates comme CNN (la campagne électorale mi-mandat commence), il s’agit de nier, et farouchement, ce qui s’avère positif, à commencer par le procès d’un dictateur qui, il est vrai, fut “l’ami” de la France en emplissant les poches de ses diplomates dont certains n’étaient pas à la retraite au moment des faits (1996) contrairement à ce que vient de prétendre lui aussi (après de Villepin) Hubert Védrine au micro de Jean Luc Séguillon sur LCI à 8h12.

Ainsi va l’information en France : de plus en plus un instrument de propagande, même pas au service des puissants, mais d’un quarteron de “journalistes” s’auto-proclamant es-sciences en matière d’analyse du réel, sans avoir même la décence de tempérer le propos en énonçant toute la complexité d’un évènement, comme il était de mise naguère, au siècle dernier, lorsque les correspondants à l’étranger de RTL, Europe 1, France Inter, étaient la fierté du métier.

27 octobre 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :