5 février 2023
Non classé

Ehud Goldwasser et Eldad Réguev pourraient ne plus être en vie

Selon Ben Caspit qui publie, en exclusivité, cette information, le Premier Ministre aurait tenu ces propos, mardi soir, au cours d’une rencontre, fermée à la presse, avec les ambassadeurs de la Communauté Européenne. Maariv rappelle à ce jour, le Hizbollah s’est refusé à faire parvenir le moindre signe de vie des deux soldats kidnappés, le 12 juillet. Caspit croit savoir que les ambassadeurs présents auraient été impressionnés par de tels propos. Pourquoi Olmert a-t-il adopté cette approche? Il pourrait s’agir de sa part, d’une tentative de mettre le Hizbollah au pied du mur et de le conduire à donner ce signe de vie, comme le Hamas l’avait fait à propos de Guilad Shalit. A la Présidence du Conseil, on se refuse à commenter ces propos. Par ailleurs, Caspit explique que ses révélations d’hier dans le Maariv sur la possibilité d’une libération de terroristes palestiniens ayant du sang sur les mains en échange de Guilad Shalit ont provoqué certains remous au sein de la classe politique.

2. Autour du cessez-le-feu

Tous les quotidiens: Après s’être entretenu à Jéricho avec Abou Maazen, Condoleeza Rice a rencontré, à Jérusalem, Ehud Olmert et Tzipi Livni. La secrétaire d’état américaine a vanté la retenue d’Israël face aux violations du cessez-le-feu par les Palestiniens. Selon elle, ce cessez-le-feu doit être consolidé par “d’autres mesures”. Rice considère que le discours du Premier Ministre à Sdé Boker offre aux Palestiniens un “horizon politique”. Olmert et Livni lui ont expliqué que le Hamas profitait de l’arrêt des hostilités pour se renforcer militairement et qu’il n’était pas question pour Israël de le laisser se doter de missiles sophistiqués. Lors de sa rencontre avec Livni, Condoleeza Rice a également expliqué la stratégie de l’administration Bush à propos de l’Irak.

Yediot Aharonot: L’armée n’a pas du tout été tenue au courant des pourparlers sur un cessez-le-feu et que ce sont les proches d’Olmert qui ont négocié directement cet accord avec les conseillers d’Abou Maazen. Selon le Yediot, Olmert a décidé de conclure un cessez-le-feu pour deux raisons essentielles: d’abord parce que si Israël avait refusé, il se serait attiré les foudres de la communauté internationale et ensuite parce que les habitants de Sdérot se trouvaient dans une situation dramatique et que l’arrêt des hostilités pouvaient leur permettre de “souffler” un peu.

Yediot Aharonot: Le Premier Ministre Olmert et le ministre de la Défense Amir Peretz, on donné l’ordre aux forces de sécurité israéliennes, stationnées autour de la bande de Gaza, de dialoguer avec les forces palestiniennes afin de préserver le cessez-le-feu. De facto, cela signifie que pour la première fois, l’échelon politique autorise et même encourage un dialogue avec les officiers du Hamas qui, dans certains cas, commandent ces forces.

Yediot Aharonot: Le père de Guilad Shalit Noam a révélé, hier à Paris, qu’il avait fait parvenir des e-mails à Haled Mashal mais que celui-ci ne lui avait pas répondu. Noam Shalit a émis l’espoir que le cessez-le-feu “permettra d’aller de l’avant”. Le journal “El Hyyat” paraissant à Londres a révélé que les Palestiniens exigeaient la libération de Marouan Bargoutti en échange de celle de Guilad Shalit.


3. Echec des pourparlers sur l’union nationale palestinienne

Yediot Aharonot: Abou Maazen a confirmé l’échec des pourparlers sur la formation d’un gouvernement d’union nationale. Et dans les territoires palestiniens, on redoute une reprise des hostilités entre le Hamas et le Fatah qui pourrait faire voler en éclats le cessez-le-feu. Selon le raïs palestinien, c’est le refus du Hamas de reconnaître l’état d’Israël, comme l’exige la communauté internationale, qui est à l’origine de cet échec: ” Je pensais qu’après six mois de discussions nous aurions conclu un accord mais malheureusement j’ai échoué” a admis Mahmoud Abbas. Cependant, du Caire où il est en visite, le Premier Ministre issu du Hamas, Ismaïl Anyieh a déclaré : “Des difficultés ont surgi sur la fin, mais nous sommes déterminés à préserver les intérêts du peuple palestinien”

4. Vers de nouvelles secousses dans Tzahal

Tous les quotidiens : C’est aujourd’hui que le général(rés.) Doron Almog remettra à l’état-major et à son chef Dan Haloutz, les conclusions de sa commission d’enquête sur l’enlèvement des deux soldats. Ces conclusions risquent d’être sévères pour plusieurs généraux et en particulier pour le général Haloutz: “Ces conclusions ne seront pas simples. Il faut faire face avec courage à la vérité ” a déclaré l’un des membres de la commission. Le Haaretz insiste sur le fait qu’après l’exposé du général Almog, les généraux de l’état-major entendront, en audience spéciale, le général Gal Hirsch qui a démissionné de ses fonctions de commandant de la division de Galilée. Le général Hirsch a demandé à s’expliquer devant ce forum. Il semble qu’il regrette maintenant d’avoir démissionné et il n’est pas impossible que finalement il se rétracte et décide de reprendre sa lettre de démission.


D’autres titres en bref:

Maariv: La Haute Cour de Justice a déclaré qu’il s’opposait à la nomination d’une commission d’enquête nationale sur les carences de la guerre du Liban. Quatre juges se sont prononcés contre la commission d’enquête d’Etat contre 3 qui y étaient favorables. La Cour Suprême a donc officialisé la légitimité de la commission d’enquête Vinograd, nommée par Ehud Olmert;

Tous les quotidiens: L’ancien chef d’état-major de Tzahal, le général Moché Yaalon a échappé de justesse à un ordre d’arrestation déposé contre lui en Nouvelle-Zélande pour “crimes de guerre”. Le général Yaalon est arrivé en Nouvelle-Zélande pour y donner des conférences à l’invitation du KKL. Mais un juge régional a lancé contre lui cet ordre d’arrestation à la demande d’un néo-zélandais d’origine palestinienne. Finalement, c’est le procureur général, informé par cette démarche, qui a annulé cet ordre et Moché Yaalon a pu poursuivre son cycle de conférence.

Maariv: Attention! La situation à l’aéroport Ben Gourion n’est pas encore redevenue normale, 24 heures après la fin de la grève générale. Au sein de la compagnie El Al on annonce qu’à cause des retards accumulés, certains des avions de la compagnie ne pourront atterrir aujourd’hui en Israël avant l’entrée du Shabbat. Ce qui provoque une véritable colère au sein de la communauté orthodoxe. Le parti judaïsme de la Torah exige le retour en Israël de tous les avions d’El Al avant l’entrée du shabbat ou à défaut leur paralysie totale durant le shabbat à l’étranger. De nombreux passagers qui devaient utiliser les services d’El Al ont renoncé à le faire de crainte de devoir profaner le Shabbat.

Maariv:Un mauvais point pour l’enseignement supérieur: 71% des étudiants israéliens copient lors de leurs examens. Les facultés les plus touchées par le fléau du copiage sont celle d’agronomie avec 92% de copieurs, de gestion avec 85% et de Droit avec 59%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :