2 février 2023
Non classé

La situation des laïques et des athées au Maroc

Le régime marocain est un régime très musulman, ces rois ont été autoproclamés des commandeurs des croyants et défendent l’islam par tous les moyens, ils chosissent les ministres, les gouverneurs, les pachas, les quaids, les généraux, les commissaires, etc. parmis leurs fidèles donc pratiquants ( prière et jeûne de ramadan ) pour qu’ils les accompagnent aux prières de chaque vendredi dans des grandes mosquées et aux fêtes religieuses musulmanes dans les palais du roi. Leur solgan est: Allah ( dieu ), patrie, roi qu’on trouve écrit dans tous les établissements, commissariats, gendarmeries, casernes et même sur les montagnes en graphique.
Le nombre des laïques, des athées, des non musulmans au Maroc est trop faible voire presque nul et d’autre part parce que le régime monarchique du Maroc est trop pratiquant. Il enseigne beaucoup l’islam à tous le citoyens, il a récemment crée une station radio et une chaine tv satellite spécialement pour le coran. Il a construit des dizaines de milliers de mosquées dont celle de Hassan II à Casablanca ayant coûté un grand budget au peuple marocain qui vit d’ailleurs dans la pauvreté et le chômage, son coût s’est élevé à environ 1 milliard de dollars US, selon une estimation de l’époque 1989 et les contributions financières ont été arrachées aux citoyens marocains par la force et sous la menace, de quoi construire des centaines d’usines et de grandes entreprises pour faire diminuer le chômage à 80 pour cent dans le pays.

Ce régime interdit aux citoyens de se convertir aux autres religions ou de choisir d’autres religions (catholicisme, judaïsme, bouddhisme, etc.) ou d’autres cultures (laïcité, athéisme, etc.).

Les athées au Maroc n’ont absolument pas le droit de se manifester et encore moins de critiquer l’islam sous peine d’arrêstation et d’emprisonnement. La constitution et les lois pénales marocaines sont conformes à l’islam et au coran, elles sont donc intolérantes et contraires aux droits de l’homme.

Il sera très prochainement interdit de demander aux Marocains de livrer leur avis sur les orientations politiques de leur souverain. Les citoyens ne pourront pas non plus s’exprimer sur la question du Sahara Occidental, ni sur l’Islam, religion d’Etat.

Une réflexion sur « La situation des laïques et des athées au Maroc »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :