25 septembre 2022
Non classé

Lucie Aubrac aura échoué…

Depuis 30 ans, disais-je, nous assistons à une nouvelle nazification de l’Europe. Les rôles ont déjà été donnés :
La propagande néo-nazie pullule au Moyen Orient, avec la même intensité et la même ferveur que sous le Troisième Reich.
La presse et les élites françaises s’aveuglent et collaborent avec la même intensité et la même ferveur que sous le régime de Vichy.
Les peuples européens sont toujours autant bombardés de désinformation qu’en 1938. La majorité d’entre eux pense qu’Israël et les Etats-Unis sont les deux pays les plus dangereux de la planète. Si le terme “juif” a été remplacé par “sioniste”, la cible demeure la même.

Le ministre des affaires étrangères européenne, Javier Solana, milite avec la dictature syrienne contre la démocratie israélienne pour la restitution du Golan, de la même manière que la France et l’Angleterre militaient avec l’Allemagne nazie pour la restitution des Sudètes. Mêmes arguments. Même allégeance.

L’UE est prête à financer l’Autorité Palestinienne et dialoguer avec le nouveau gouvernement palestinien dont les fonction de premier ministre et les portefeuilles ministériels de l’économie, de la justice, de l’éducation, des communications, des sports et de la jeunesse, de la condition féminine et des affaires religieuses ont été attribués au Hamas, le parti fanatique, antisémite, raciste, qui, dans sa charte, le nouveau Mein Kampf en arabe, explique méticuleusement comment anihiler le peuple juif.
Nous n’allons pas seulement soutenir un gouvernement nazi, mais nous allons en plus lui donner l’argent nécessaire pour qu’il développe ses idées génocidaires, rebâtisse Auschiwtz, élargisse les fours crématoires. Sans doute verra-t-on prochainement des usines à martyrs germer, telles des cités champigons, à Naplouse, Gaza, Ramallah, Jénine. Que dis-je ? C’est déjà le cas !

Les Juifs fuient l’Europe, et certaines entreprises n’arrivent pas à faire revenir des Juifs de New York, même en leur promettant des bonus. Voyez-vous les Einstein qui fuient aux Etats-Unis, en Israël ? Les Anne Franck qui commencent à cacher leurs étoiles dans le métro parisien ? Ils sont là, pourtant.

Ça valait le coup d’être libérés par trois fois par les anglo-américains. Pas de doute. Ca valait le coup d’écrire tant de livres sur la Shoah, d’emmener les petits européens en pélerinage au Struthof, à Auschwitz, à Dachau pendant que leurs aînés relançaient le processus avec plus d’enthousiasme encore.
Merci tout de même à Lucie Aubrac. Mais je ne suis pas sûr que votre sacrifice et votre combat ait servi à quelque chose sur le long terme.

Pour en savoir plus

Une réflexion sur « Lucie Aubrac aura échoué… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


%d blogueurs aiment cette page :