7 février 2023
Non classé

A propos des réfugiés irakiens

La déliquescence d’une société saddamiste qui ne tenait que par le fer rouillé à l’acide touillé dans les plaies n’était cependant pas visible sous le microscope tendancieux des médias en coma dépassé tenant au-dessus du réel par la morphine financière de quelques mécènes avides de belles danseuses médiatiques pour briller dans les salons parisiens londoniens newyorkais berlinois.

Voyez ! disent-ils Bush a détruit un pays laïc qui certes vivait sous une dictature, mais au moins les femmes sortaient sans voile, il n’y avait pas de meurtres et pas de réfugiés… Sauf que les meurtres existaient,massivement, et si les frontières avaient été ouvertes sous Saddam il n’est pas sûr qu’il n’en sortit pas aussi des millions… Quant aux femmes…comment se fait-il que du jour au lendemain des hordes d’intégristes se ruèrent sur elles aussitôt Saddam abattu? Pour une société soit disante laïcisée cela nous semble étrange…

En réalité, et cela a été dit à de nombreuses reprises sur resiliencetv, le degré de destruction de la société irakienne ne se voyait pas à l’oeil nu, tout comme les virus ; seules les bandes et les milices, kurdes par exemple, maintenaient un semblant de société “civile” non encore broyée par les robots baathistes ; et en leur ombre les islam/istes attendaient leur heure, fourbissaient leurs armes…

C‘est ce qui fut sous-estimé par tout le monde… On est en tout cas loin du conte à l’eau de rose fabriqué par les médias français aux ordres, rejoints ensuite par les médias démocrates américains et travaillistes anglais qui eux voulaient du résultat immédiat à partir de données fausses pourtant sur la laïcité du régime saddamiste et sa modernité technologique (ainsi s’il y avait plus d’électricité à Bagdad qu’actuellement c’est surtout parce que le reste du pays restait dans le noir la plupart du temps…) alors qu’ils reprochent toujours à Bush et à Blair d’être partis en guerre sur la base de fausses données ! mais eux aussi dans ce cas nagent dans le faux alors que Bush et Blair avait au moins le mérite de penser que Saddam pouvait cacher son jeu et que le mettre à bas briserait le rêve d’une victoire militaire possible sur l’Occident ; cela servirait d’exemple, et c’est ce qui se passe puisque l’Arabie Saoudite, la Jordanie, les Emirats arabes unies, le Koweït, le Maroc, même l’Algérie s’ouvrent désormais à l’économie de marché, même la Syrie voudrait s’y mettre, et ne voit pas d’un mauvais oeil son rival, le Liban, affaiblie par les forces conservatrices baathistes qui ont sans doute récupéré certaines armes secrêtes de Saddam et refusent de jouer cette carte en préférant celle que l’Iran joue en ce moment…

Nous en sommes là : des forces obscures et racistes tentent d’empêcher l’avancée dans le temps des peuples de cette contrée ; aussi tuent-ils le plus possible, non pas pour gagner sur le court terme mais jouer sur le moral occidental en pesant sur le maillon le plus faible : une élite politico-médiatique occidentale complètement out, utilisant des outils théoriques et des stratégies pratiques dépassées qui désespèrent une pseudo avant garde hyper critique et cynique qu’incarne quelque peu ce sud-coréen haineux et assez semblable à ces congénères qui en Corée du Sud s’affrontent depuis 50 ans parce qu’ils veulent vivre sous le joug du Nord ! Voilà le résultat pratique de 50 ans de domination intellectuelle marxo-sartrienne mâtinée sur le tard de postmodernisme multiculturaliste.

Une vraie course contre la montre s’est déclenchée désormais : soit nous sommes capables de remonter la pente en construisant des outils intellectuels et médiatiques suffisamment puissants pour nous hisser à hauteur de jeu, soit nous laissons faire, et échouer, une génération qui n’a comme seule issue que de se corrompre un peu plus, tout en donnant à l’ennemi alterislamiste ce qu’il veut : le contrôle moral, déjà sur ses propres congénères, en attendant le contrôle politique sur l’ensemble de la société démocratique, en commençant déjà, sous nos yeux, par la pression juridique.

À suivre…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :