26 septembre 2020
Non classé

Revue de presse (Proche-Orient) du 24 avril 07

L’Iran lance la chasse aux femmes « insuffisamment voilées »


Avec l’arrivée du printemps, la police iranienne des mœurs a lancé la chasse aux femmes accusées de ne pas avoir la tête et les épaules suffisamment couvertes, procédant à l’interpellation des femmes portant un vêtement trop près du corps ou laissant apparaître trop de cheveu dépassant de leur voile, a rapporté la presse locale.

Cette campagne lancée depuis lundi 23 avril dans les rues des grandes villes du pays est l’une des plus dures depuis près de vingt ans, faisant craindre que le président extrémiste Mahmoud Ahmadinejad ne soit tenté de réimposer le code vestimentaire très strict imposé aux femmes au moment de la Révolution islamique de 1979.

L’Occident recule dans son bras de fer avec l’Iran


Les Etats-Unis, la Russie, la Chine et l’Union européenne sont pour la première fois prêts à étudier une proposition iranienne qui permettrait à Téhéran de garder intacte une partie de son programme d’enrichissement d’uranium au lieu de le démanteler complètement, a rapporté mardi 24 avril l’agence américaine Associated Press.

S’exprimant à la veille de pourparlers à Ankara entre le représentant de la diplomatie de l’Union européenne Javier Solana et le négociateur iranien Ali Larijani, ces responsables ont affirmé que ces pourparlers étaient cruciaux parce que pour la première fois, ils pourraient essayer de contourner l’impasse sur l’enrichissement en tentant de se mettre d’accord sur une nouvelle définition de l’enrichissement.

Ban Ki-moon à Damas pour des discussions sur le dossier libanais


Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon est arrivé mardi 24 avril dans la capitale syrienne pour des discussions difficiles consacrées aux dossiers libanais : le tribunal international chargé de juger les assassins de Rafic Hariri, et les livraisons d’armes à la milice islamiste pro-iranienne Hezbollah, a rapporté l’agence officielle du régime alaouite, SANA.

Le secrétaire général des Nations unies a prévenu à maintes reprises que le trafic d’armes destinées à l’organisation terroriste soutenue par le régime autoritaire de Damas menaçait le cessez-le-feu du 14 août qui a mis fin à la guerre du Liban l’été dernier. Le Conseil de sécurité de l’ONU a autorisé le déploiement d’une mission chargée de surveiller la frontière libano-syrienne pour empêcher ce trafic, mais Damas menace de fermer sa frontière, et donc d’étrangler le Liban, si elle se déploie.

Quant au tribunal Hariri, destiné à juger les assassins de l’ancien Premier ministre libanais assassiné dans un attentat le 14 février 2005, il est toujours bloqué par les pressions syriennes, le Hezbollah pro-syrien et ses alliés empêchant le Parlement de ratifier sa création.

Le Hamas annonce avoir tiré des roquettes sur Israël depuis la bande de Gaza


Des terroristes du Hamas – qui pourtant dirige le gouvernement de l’Autorité palestinienne qui prétend avoir renoncé à la violence – ont tiré mardi 24 avril des roquettes et des obus de mortier depuis la bande de Gaza vers Israël, sans faire de dégâts ou victimes.

Le Hamas a déclaré avoir procédé à ces tirs en représailles à des opérations de l’Armée israélienne (Tsahal) au cours du week-end qui se sont soldées par la mort de sept terroristes et deux civils palestiniens.

Ahmadinejad propose d’avoir des entretiens avec Bush


Dans un entretien accordé aux médias internationaux et à Al-Alam, la télévision de propagande iranienne en langue arabe, le président iranien invite son homologue américain George W. Bush à « s’asseoir à la table des négociations ». Il avait déjà fait la même requête l’an dernier. Le président iranien s’est aussi dit prêt à « resserrer les liens culturels et commerciaux avec l’Europe, qui doit agir indépendamment des Etats-Unis », a rapporté le Courrier international.

Du côté américain, la Maison Blanche a indiqué lundi 23 avril que Washington a déjà proposé des discussions, si toutefois Téhéran acceptait de suspendre son programme nucléaire. « Au lieu de proposer des débats télévisés ou un spectacle médiatique, les Etats-Unis ont proposé de véritables discussions si l’Iran voulait simplement donner son accord à ce que la communauté internationale a demandé à maintes reprises : mettre fin à l’enrichissement de l’uranium », a déclaré Gordon Johndroe, porte-parole du Conseil de sécurité nationale à la présidence des Etats-Unis. « Nous sommes prêts lorsqu’il le seront », a rapporté l’Associated Press.

Turquie : Abdullah Gül, candidat à la présidence


Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé mardi 24 avril que son actuel ministre des Affaires étrangères Abdullah Gül sera le candidat à la présidentielle du parti au pouvoir, a rapporté le quotidien Zaman proche du gouvernement.

Le parti islamiste (tendance Frères musulmans) d’Erdogan détient la majorité au sein du Parlement de 550 députés et Gül devrait naturellement l’emporter au moment où les députés voteront à partir de vendredi.

Malgré la menace d’un veto présidentiel, le Congrès va adopter une loi appelant au retrait d’Irak


Le bras de fer sur l’Irak s’annonce vif cette semaine entre la Maison Blanche et le Congrès dominé par les démocrates. Malgré la menace d’un véto présidentiel, le chef de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, a annoncé lundi que les parlementaires allaient adopter dans les prochains jours une loi appelant à un début de retrait des troupes américaines d’ici le 1er octobre, a rapporté l’Associated Press.

C’est une semaine tendue qui s’annonce entre le président et le nouveau Congrès contrôlé par les démocrates. La législation définitive pourrait amorcer un retrait des troupes américaines dès le 1er juillet si Bush ne peut pas prouver que le gouvernement irakien fait des progrès dans le désarmement des milices, la réduction des violences inter-religieuses et l’ouverture politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :