26 septembre 2020
Non classé

Bayrou fait bel et bien alliance avec le PS

Comme prévu, la position de Strauss Khan est devenu cruciale dans le calcul et Royal a déjeuné avec lui pour discuter de ce qui est le plus vraisemblable : la volonté de Bayrou de briser l’alliance à droite ; le PS n’est pas prêt cependant à remplacer l’UMP, malgré les efforts de Rocard, Cohn-Bendit et Kouchner, sauf si Strauss Khan cesse d’être opportuniste et met son poids dans la bataille.

Néanmoins, une guerre d’usure se profile, durant cinq ans. Ce n’est pas contradictoire avec l’idée de voir le PS s’effriter, voire éclater, surtout si Royal perd, ce qui permettrait pour Bayrou de construire cette alliance sociale démocrate. Il reste à savoir si son nouveau parti aura de l’avenir. Tout dépend de la capacité de l’UMP à suffisamment se moderniser pour amortir cette émergence. En tout cas le PS fait feu de tout bois. Puisque Royal est prête à modifier son pacte présidentiel…Ce qui fait dire à Sarkozy sur TF1 au journal de 20h que Bayrou veut s’imposer au débat Royal-Sarkozy parce qu’il refuse d’admettre que son projet, flou et multiculturaliste, n’a pas été retenu par les Français, même s’il a des trouvailles non nulles comme le fait de reculer l’âge limite pour se présenter à certains concours.

Néanmoins Bayrou n’est pas inutile : il peut être le levier permettant de créer un réel courant social-libéral avec qui le débat serait possible et en tout cas plus profitable que le non débat avec l’extrême gauche, même si certains, au PS, n’arrivent pas à en saisir la dangerosité anti-constitutionnelle puisque Besancenot en a appelé à “la rue”. En fait, que Royal perde ou gagne, un vaste pôle anti-libéral va se constituer et jouer le rôle réactionnaire pour empêcher que les réformes puissent créer de la prospérité pour tous, ce dont l’extrême gauche et la gauche anti-libérale ne veulent pas entendre parler puisque leur but vise à maintenir leur emprise sur l’Etat, les médias publics, le service public en général. Il sera curieux d’observer comment Bayrou et son nouveau parti se positionneront devant un tel pôle qui vient de brocarder son rapprochement avec le PS par la bouche de la LCR. Besancenot c’est pis que Sarkozy ? Ce serait intéressant de l’entendre sur ce point. Et aussi sur beaucoup d’autres.

Mais il semble bien qu’on passe plus de temps à lui demander de dire du mal de Sarkozy que d’analyser les incohérences de son programme…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :