28 janvier 2023
Non classé

18 octobre, trou noir de la gauche corporatiste

Voilà l’enjeu. Et la victoire ira à ceux qui parlent et agissent vite et fort, réellement. Or les cartes se brouillent, les discours nihilistes prennent le pas sur les paroles nuancées, et, malgré le vote, transforment sa présence pour en faire un rien de plus parce que les apparences vont contre le bon sens des réformes équilibrées et justes ; ce qui est bien utile pour les minorités agissantes qui veulent vraiment affaisser la France, même si ses forces vives triomphent encore des obstacles, y compris quant tout semble perdu :

une anecdote, samedi, autour du Parc du Luxembourg une jeep avec des hauts parleurs tournaient dans le quartier en répandant une version musclée de La Marseillaise, le choeur était nombreux, les voix, fortes, laissaient deviner que les adversaires ou ennemis devaient sans doute, à l’écouter, en avoir, autrefois, froid dans le dos, ce qui fut, encore, le cas des AllBlaks…

Ainsi, le peuple, dans son tréfonds, au coeur du monde treissé par des réseaux globaux, la France vit encore : pour combien de temps? Les vautours avancent, eux.

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :