2 décembre 2022

Ecologie : ne pas se méprendre

Il devrait surtout ne pas être lié avec l’acharnement anti-OGM ou anti-réchauffement climatique qui, eux, pourraient par contre servir de prétextes pour que l’on emploie ce “préjudice écologique” qui a permis ce jugement sur le naufrage de l’Erika et c’est le danger : c’est donc une arme à double tranchant qu’il ne faut surtout pas laisser entre les mains de fanatiques de la chose, ce qui, hélas, devient le cas depuis que la France, à la différence du Brésil, de la Chine, de l’Espagne, des USA…a décidé la voie de l’obscurantisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :