7 décembre 2022

Monsieur Yves Calvi,


Je sollicite le droit de réponse, au nom des femmes afghanes, du respect qui leur est dû, de la reconnaissance de leur immense malheur . Ce droit de réponse pourrait être une émission qui leur serait consacrée, afin de faire connaître à un public peu informé ( peu concerné ?) la réalité de leur vie quotidienne . Afin d’effacer les quelques mots si méprisants prononcés Vendredi 3 Avril, à la fin de l’émission « Otan: le retour de l’Amérique » par Monsieur Pascal Boniface, mots  auxquels personne, dans ce débat,  ne s’est opposé : «   … il ne faut pas mentir aux gens en leur disant qu’on intervient là-bas pour que les femmes puissent se dévoiler, ce qu’elles ne veulent pas faire, par ailleurs.  «

      Monsieur Boniface, homme libre de votre pensée, maître de votre parole et du droit de la diffuser, homme qui avez eu le privilège de vous instruire, homme qui circulez en tous lieux selon vos envies, homme qui serez soigné si vous êtes  malade, homme qui choisissez votre compagne selon vos désirs, homme qui n’avez pas peur, ni dedans, ni dehors d’ êtres plus forts que vous munis de tous les droits, homme qui ne subissez  aucune torture physique ou mentale, comment avez -vous pu prononcer ces quelques mots ?

     Monsieur Calvi, comment avez -vous laissé dire ?

L’esclavage des femmes dans tous les pays imposant la charia est-il admis, comme une fatalité, une tradition, une culture, pour que des hommes de savoir, sur une chaîne de la télévision française, en cautionnent  la banalité ? Ou bien, (mais alors, quelle perversité ! )  en retournent  la faute contre elles mêmes, ces femmes coupables d‘accepter leur soumission et les tortures qu‘elles subissent ?

    Il n’y a pas que la burka!  Si on cherche dans les rapports incontestables de l’Unicef ,on apprend le triste record mondial de mortalité maternelle.  Pas d’écoles pour les filles, pas d’accès aux soins de santé ni au travail , mariage des petites filles dès 10 ans, même impubères, enlèvements jamais punis …

   Monsieur Boniface, pour quelles raisons  tentez -vous de minimiser ce drame ?
 Comme une réponse cinglante à ces propos  inconséquents, nous apprenons le lendemain, la nouvelle loi de Monsieur Karzaï, (digne du régime des talibans selon Navi Pillay) légalisant le viol conjugal  et l’interdiction de sortir de chez soi ! Selon vous  « elles aiment ça « ?

   nguyen.laurence@free.fr

   A Paris le Samedi  4 Avril 2009

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :