27 septembre 2021

La leçon de Hollande

Les Pays-Bas ne sont pas submergés, les digues n’ont pas cédé. La menace ne venait pas comme d’habitude, des eaux de la Mer du Nord, mais de la technocratie européaste cherchant à imposer l’invasion RATP. Vive la Liberté et son parti ! Les Hollandais donnent une bonne gifle aux envies de charia. Avec plus de 17% des voix, le Parti de la Liberté de Geert WILDERS devient le grand parti montant du pays. Après son entrée au parlement de Strasbourg, le PPV, qui n’a évidemment rien d’extrême droite, devra de mettre fin au légendaire laxisme batave, envers les gentils envahisseurs qui ont apporté la civilisation RATP au monde avec des fleurs et des bisous : si si puisque c’est OBAMBI qui le dit. La tâche est longue et rude, mais la volonté de l’entreprendre est désormais manifeste.  Souhaitons beaucoup de réussite au courageux peuple néerlandais. 
 
Comme il fallait s’y attendre, la propagande pro-islamiste française n’a pas de mots assez vils pour qualifier cette victoire de la raison aux Pays-Bas. Elle faisait vraiment tâche cette victoire, au moment même où l’idole de la propagande arrivait en Europe, encore tout empuanti par son discours du Caire. Alors que l’occupant de la Maison Blanche lui-même se vautre avec joie dans la dhimmitude, un petit pays de rien du tout, déjà très envahi, un pays où les résistants sont assassinés par les nazislamistes, ou surveillés par la police comme des malfaiteurs, un pays où la charia est déjà presque la loi, comment un tel pays ose-t-il plébisciter un "islamophobe" ? Même Israël ne sait pas faire ça ! Et Dieu sait qu’il faudrait !
 
Pour le moment, les Pays-Bas sont encore un cas unique en Europe. Seront-ils les précurseurs que nous espérons? Les résultats des élections chez nos voisins européens ne permettent pas encore d’envisager cette évolution favorable. Comme d’habitude, la résistance à l’invasion fait un bon score en Italie, et en Tchéquie, mais sans plus. Et hormis la Hollande, c’est les seuls pays. Ailleurs, l’invasion ne semble pas préoccuper beaucoup de monde, en particulier en France. Quoiqu’en disent certains souverainistes, les Français hostiles à l’Europe RATP ne sont qu’entre 5 et 6%. Presque tous ont voté pour la liste Libertas, menée en France par Philippe de VILLIERS et environ 1% ont voté pour le Parti de la France de Carl LANG. En effet, les autres partis eurosceptiques, le FN et DLR, n’ont rien contre la charia. Bien sûr, beaucoup d’électeurs des autres partis sont préoccupés par l’invasion, mais ils n’en font pas encore une priorité. Certes, la situation en France n’est pas aussi dégradée qu’au Pays-Bas, mais l’invasion n’en est pas moins virulente. Il ne se passe plus de jour sans agressions antijuives et affrontements entre gentils organisateurs RATP et les forces de l’ordre. La propagande tait avec soin que les bandes de racailles agressives sont constituées à 100% de "chances pour la France" et de nazislamophiles. Une frange du clergé catholique aggrave la situation en prenant parti et en aidant les envahisseurs. Officiellement c’est par "charité chrétienne", mais plus probablement, c’est par désir inavoué de revanche sur la société laïque. D’ailleurs, dans une moindre mesure, on a pu observer cette même attitude, chez certains rabbins.
 
Pourtant, à part le Royaume-Uni et la Belgique en situation désespérée, quelques signes positifs permettent encore l’espoir en Europe occidentale. Par exemple, on sent bien que les Espagnols ne sont pas fiers d’avoir donné raison aux nazislamistes massacreurs de la gare d’Atocha. Le cas des Allemands et des Autrichiens est par essence différent. Cependant, après Cologne et les remous en Autriche, un sursaut pourrait survenir, quand dans ces deux pays, la majorité aura compris que l’islam politique est autant anti-occidental qu’antijuif. On peut extrapoler aux pays scandinaves. En France, l’inversion de tendance pourrait venir du bénéficiaire surprise de ces élections. En effet, malgré son alliance de circonstance avec le déchet agricole moustachu, le Dany-le-rouge de mai 68 est devenu un archétype de bobo. Or, lentement mais sûrement, les moins abrutis des bobos comprennent enfin, que la RATP ne leur veut pas du bien. Taper sur la société occidentale d’accord, mais pas au point de recevoir soi-même les coups, faut pas exagérer ! C’est pour ça que l’on verra de plus en plus de papiers critiques envers la RATP et ses suppôts, dans les publications de référence de la classe bobo, que sont Marianne et le Nouvel Obs. Forcément, cela devrait s’étendre aux autres média, dont la radio et la télévision. Alors, même si nous ni sommes pas encore, l’islamophobie "ultra light" devrait devenir de moins en moins politiquement incorrecte à l’instar de Respublica, avant de devenir plus "hard" et de plus en plus politiquement correcte, comme le vrai pionnier à gauche, Riposte Laïque. La guerre de l’opinion se gagnera en ralliant les gros bataillons des "bien pensants" par imitation. 
 

Le 9 juin 2009

 

PS : la manif du 23 juin a été annulée.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :