8 décembre 2022

Little USSR


 De récentes décisions du gouvernement de la République requièrent toute notre attention tant elles recèlent, au coeur même du quinquennat, un terrible aveu d’impuissance de la part de l’Etat régalien.
 
    Ainsi, la violence prenant des proportions inégalées à l’école, Xavier DARCOS, dépassé, plaide-t-il alors pour la création de "brigades" d’intervention chargées d’inspecter les cartables à l’entrée des établissements.
 
    Pour faire face à la colère et au "désarroi" des agriculteurs, les ministres BARNIER et CHATEL prônent à leur tour la transparence des prix et des marges dans la grande distribution en ces termes martiaux :
 
    "Nous allons généraliser et accélérer les contrôles, chercher là où elles sont toutes les informations, vérifier la sincérité de ces informations et contrôler, sanctionner, quand il le faudra" : vive les prix administrés d’antan ! 
 
    Et comme l’un ne va pas sans l’autre, une "brigade de contrôle" de la loi de modernisation de l’économie (loi LME) sera bien sûr installée au sein de la DGCCRF dès la semaine prochaine (selon l’AP en date du 13 juin dernier).
 
    L’idée géniale de "brigade" investissant à toute allure les beaux esprits ministériels, Mme ALLIOT-MARIE va pour sa part, dès demain, annoncer la création de "brigades" spécialisées dans le domaine des violences intrafamiliales.
 
    Loin de moi l’idée (sic !) que l’Etat ne ferait pas confiance aux citoyens qui comptent sur lui pour les protéger (d’eux-mêmes); mais, à ce train d’enfer, je ne peux m’empêcher de penser que la France, insensiblement, dérive vers un état de "little URSS".

Librement !
Membre du Parti libéral démocrate
http://sully1.typepad.com
02400 FRANCE
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :