27 septembre 2022

Aux USA on peut sans souci comparer les Israéliens aux nazis

Une commission spéciale de l’université de Santa Barbara en Californie vient d’annoncer qu’aucune mesure ne sera finalement prise contre le professeur juif de sociologie, William Robinson, qui avait comparé les Israéliens aux nazis, durant l’opération plomb durci de Tsahal à Gaza.
Robinson avait adressé à 80 de ses étudiants un email intitulé "Photos parallèles de nazis et d’Israéliens" contenant des images d’enfants juifs morts pendant la Shoa et d’enfants palestiniens tués lors de l’opération à Gaza, notamment accompagnées de l’affirmation : "Gaza est le Varsovie israélien, un camp de concentration de Palestiniens … Nous sommes témoins d’un processus lent de destruction d’un peuple".

Ces comparaisons honteuses ont été dénoncées par deux étudiants qui ont porté plainte auprès des instances officielles de l’université. Le professeur Robinson, qui est âgé de 50 ans, enseigne dans cette université depuis neuf ans. Réagissant aux plaintes déposées contre lui, il a prétendu qu’il s’agissait d’une “attaque contre la liberté d’expression universitaire”, ajoutant que ses adversaires “confondaient critique et antisémitisme”. Il a en outre précisé que ce n’était pas la première fois qu’il envoyait à ses étudiants ce genre de littérature provocante.

La Ligue anti-diffamation (ADL) et l’Institut Wiesenthal pour l’Etude de l’Holocauste ont condamné à leur tour les propos du professeur. Le directeur de l’ADL, Abraham Foxman, les a qualifiés “d’antisémitisme éhonté”.

Comme on pouvait s’y attendre, les agissements du professeur Robinson ne sont pas critiqués par tout le monde. Il existe un groupe d’étudiants ainsi que d’autres associations universitaires aux USA qui ont pris sa défense en affirmant qu’on cherchait à lui imposer le silence parce qu’il émettait des critiques à l’encontre d’Israël.

Mais qu’est-ce qui peut pousser un universitaire juif d’une université américaine à dénigrer Israël et à l’accuser de se comporter comme un régime nazi ? Cette bande d’étudiants et d’associations, tout comme Le Pr Robinson, juif de l’Université de Californie qui, pour passer le temps et peut-être faire plaisir à ceux qui le payent a envoyé un e-mail à ses étudiants accusant Israël d’être un État nazi, ne méritent que le dégoût. Ces Robinson, Chomski, Hass, Gideon Levi, Ilan Pappe, Norman Finkelstein,  Daniel Barenboïm, cette bande de lâches aura vu des photos ou des films sur le ghetto de Varsovie, aura entendu le témoignage de quelque parent survivant et ne peut pas ne pas comprendre la différence qu’il y a entre une guerre et une extermination génocidaire. Ils ne peuvent pas ne pas savoir, tout le monde a vu des documentaires sur les ghettos d’Europe, sur les camps de la mort, sur le destin des juifs d’Europe. Alors pourquoi ?
 
 
Cette bande ne peut pas ne pas savoir qu’elle est en train de mentir effrontément ! Et alors pourquoi ? Les habitants de Gaza sont prisonniers du Hamas, les Palestiniens en général sont prisonniers de leurs dirigeants qui les maintiennent dans des camps de réfugiés pour pouvoir mieux les convaincre que l’ennemi c’est Israël et non pas eux, les chefs, les patrons de mafia, les dictateurs.
 
 
Cette bande doit arrêter de faire plaisir à ses compagnons antisémites en accusant Israël et en parlant de Gaza comme « d’un grand camp de concentration ». Quel camp ? Quelle concentration ? Ils ont tout, Israël leur fournit gratuitement tous les biens malgré le jet continu de missiles. Le Hamas réquisitionne ces biens pour les revendre aux habitants. Est-ce qu’il ne serait pas temps de le crier haut et fort ? Est-ce qu’il ne serait pas temps de répéter à l’infini que le Hamas a pris le pouvoir par un coup d’état en tuant des centaines de palestiniens d’autres factions ?
 
Cette bande doit cesser de parler d’un génocide des Palestiniens ! Quel génocide ? Selon l’Office palestinien des Statistiques, la croissance annuelle des Palestiniens est trois fois supérieure à celle du reste du monde. Entre 1997 et 2007 la bande palestinienne a augmenté de 40 %. Quel génocide ! ! ! Depuis 1948 le nombre des Palestiniens a été multiplié par 10 ! Cette bande doit arrêter de dire qu’Israël pratique l’apartheid !
 
 
Quel apartheid ? Les Arabes Israéliens font partis de la  vie israélienne, vivent comme nous, fréquentent nos cinémas, nos théâtres, nos piscines, nos écoles, nos universités, sont présents au Parlement et à la Cour Suprême.
 
Quel apartheid ? Nous faisons quelques comptes sur les chrétiens qui vivent dans ces régions : Les chrétiens de Bethléem en 1990, représentait 60 % de la bande, aujourd’hui après 19 ans, ils n’en représentent plus que 9 %. Ils ont tous fui ! Et l’église ne proteste pas !
 
En Israël, en 1948 il y avait 34 000 chrétiens et aujourd’hui, on en compte 140 000 malgré leur peur du terrorisme palestinien.
 
Et pour rester dans l’ambiance des minorités, parlons donc des Bahaï qui ont un merveilleux temple sur le Mont Carmel à Haïfa, temple protégé par l’Unesco pour sa beauté. Israël est le seul pays de tout le Moyen-Orient dans lequel les Bahaï peuvent vivre tranquillement, respecter et pratiquer leur religion.
 
Nous voudrions dire aux différents Robinson juifs, et à leurs compagnons "antisionistes", juifs et non juifs, que raconter des mensonges et diffamer une démocratie contrainte à la guerre par ses voisins, cela paye peut-être sur une courte période, mais j’espère que quand ils se réveilleront de leur haine cathartique, ils seront rongés par le remord pour le reste de leur vie et seront payés en retour par le mépris de leurs enfants. Pour le moment que la honte tombe sur leurs têtes…vides.
 

http://arabespourisrael.unblog.fr/

arabespourisrael@gmail.com

Une réflexion sur « Aux USA on peut sans souci comparer les Israéliens aux nazis »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


%d blogueurs aiment cette page :