9 mai 2021

“La France émet cinq millièmes des émissions mondiales de CO2”

Le scientifique Claude ALLEGRE, socialiste de coeur mais en rupture de ban avec le PS, s’est exprimé ce dimanche 23 août dans le journal Le Parisien (www.leparisien.fr) entre autres sur le sujet brûlant de la taxe carbone :
 
    "Instaurer cette taxe en France seule dans le contexte actuel serait une initiative catastrophique pour notre pays. Elle serait inutile climatiquement, injuste socialement, nuisible économiquement !".
 
    Ce qui me fait dire que si le gouvernement hypertrophié (et constitué de bric et de broc) de Nicolas SARKOZY va jusqu’au bout de ce délire, et soyons sûrs, hélas, qu’il n’y manquera pas, alors il sombrera dans le déshonneur. Voici pourquoi :
 
    "La France émet à peu près les cinq millièmes des émissions mondiales de CO2. Cela veut dire que l’arrêt total de toute émission de CO2 par la France modifierait la température moyenne du globe d’un centième de degré dans cent ans (…) Prélever 9 milliards par le biais de cette taxe sur notre système économique serait suicidaire (…) Cette taxe va toucher les transporteurs routiers, les pêcheurs, les agriculteurs, l’industrie automobile et ses sous-traitants. Elle va essentiellement frapper les plus pauvres".
 
    Dans sa critique de la taxe carbone et connaissant bien son sujet sur un plan plus politique, Claude ALLEGRE intègre bien le fait que cette taxe sera restituée : "On nous dit qu’on restituera les taxes mais à qui ? Comment ? Au minimum, ce serait avec un an de retard". Sans compter les nouveaux fonctionnaires qui devront être affectés à cette (noble) tâche pour le moins ambiguë !
 
    Concernant l’éventualité d’une entrée (avortée) dans le Gouvernement FILLON "IV" remanié le 23 juin 2009, Claude ALLEGRE déclare : "Je suis un scientifique engagé et, à ce titre, je revendique d’avoir été un pionnier dans l’accouchement d’une écologie moderne (…) Je ne suis donc pas étonné que les conservateurs de tout poil et les tenants de l’écologie démagogique rétrograde aient peur de moi".
 
    Pour ma part, je n’aurais garde d’oublier que Nicolas SARKOZY fut l’un des plus zélés signataires du Pacte écologique de Nicolas HULOT. Cette dimension de la pensée politique du chef de l’Etat ne doit jamais être perdue de vue dès lors que l’on s’attache, le plus légitimement du monde, à approfondir les choses. 

Librement !
Philippe (Sully) ROBERT
Membre du Parti libéral démocrate
http://sully1.typepad.com
02400 FRANCE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :