7 février 2023

Le basculement totalitaire de l’ultra-gauche écologiste

Personne ou presque ne parle de populisme ou d'irrationalisme s'agissant de ces mouvements anti-nucléaires s'arrogeant le droit de parler non seulement au nom des humains mais de la Terre. Incroyable que la justice française ait libéré les six militants totalitaires qui s'étaient enchaînés. Certes ils sont convoqués en décembre, mais cela méritait pourtant un flagrant délit avec garde à vue prolongé : entrave à la circulation, trouble à l'ordre public, et, surtout, destruction de matériel public, mobilisation durant des heures de personnel  du service public, bref, l'amende aurait été  bien plus salée (qu'une simple caution) en d'autres temps quand l'Etat savait se faire respecter. Cette clémence est évidemment matière à encouragement qui en plus ne servira pas au second tour des élections présidentielles françaises (surtout si l'on n'y est pas présent…). Mais la justice est "indépendante" mon bon monsieur, certes, sauf que là il s'agit d'une atteinte à la sécurité publique.

Il n'est cependant guère étonnant que l'affrontement ait plutôt lieu en Allemagne qu'en France tant l'Allemagne a du mal à oublier son passé völkisch d'enracinement à la virginité, la pureté de la Terre. Les milices du mouvement Greenpeace, grassement entretenu par les stars illuminées d'Hollywood, se font, elles, de plus en plus menaçantes, interdisant nucléaire et OGM, combattant au nom du climat, bientôt de l'univers, en attendant de fouiller dans les poubelles des immeubles voire des particuliers au nom de l'ordre écologiquement correct. Pendant ce temps les gouvernements courbent l'échine et mendient auprès de la Chine.

Une réflexion sur « Le basculement totalitaire de l’ultra-gauche écologiste »

  1. Ping : site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :