25 janvier 2022

Mali:syntaxe appauvrie à la française

 La bien pensante et pesante gentry postmoderne qui régie aujourd'hui la sphère politico-médiatique en Occident et en France en particulier a toujours considéré que les valeurs dites universelles étaient en réalité l'armature idéologique de la "domination" bourgeoise disait-on au temps du marxisme-léninisme triomphant (ce qu'est d'ailleurs empressé de rappeler le NPA, ce qui suppure aussi des propos MaMé Mamère-Mélenchon) aussi elle ne voit pas d'un oeil bienveillant la "réaction" hollandaise au coup de force islamiste alors qu'il s'agit simplement d'un renouveau, un réveil, celui des "valeurs islamiques" mises en sommeil depuis la fin de l'empire Ottoman, et qu'il s'agit de ressusciter sous peine de voir l'islam se transformer en folklore de type soufi tout juste bon à satisfaire la curiosité des bobos avides de sensualités suaves rêvant aux délices des harem, hammam, et autres clubs haschichin.

Ainsi, couper des mains, lapider et fouetter les pêcheurs est une conception du monde à respecter, Foucault ne disait-il pas que la révolution islamique en Iran n'allait pas assez loin puisqu'elle ne remettait pas en cause les institutions comme la justice par exemple alors qu'il s'agissait pour lui, comme pour Deleuze, de la supprimer.

Dans ces conditions idéologiques de soumission au désir de revenir vers un ordre moral fatal qui montre la réalité de la limite que cette fausse volonté de la liberté bourgeoise ne peut pas franchir à savoir la mort, l'ultime frontière entre le réel et l'irréel, le vrai et le faux, au-delà du bien et du mal, pour de bon, et un bon pensé comme un "dispositif" nécessaire, l'islam apparaît alors comme le moyen ultime de secouer un "néo-libéralisme" décidément impossible à détruire pour le moment.
Mais pour ce faire deux camps s'opposent : les uns, encore imbus d'un universalisme de salon qui se gargarise de "communauté internationale", issus de la "vieille" gauche à la Ferry (pas Luc, l'autre), porteuse de "civilisation" jusque d'ailleurs dans l'orientation sexuelle et ses droits comme le prônent les "Dames" Taubira et Aubry, veulent à tout prix maintenir l'illusion d'un islam "pur", le leur, celui, inventé, d'un islam civilisateur qui aurait même cultivé un Moyen-âge européen barbare, tandis que le "méchant" islam, le "faux" islam serait, lui, catalogué de "terrorisme" purement et simplement, porté par des "ignares" ayant "trois neurones" comme le clamait Gilles Kepel lorsqu'il présentait les textes fondateurs de Al Keida après le 11 septembre (dont nombre d'artistes français doutent encore, mais eux ils ne seront pas traités de "minables") ; les autres, partageant les mêmes salons, mais partageant encore plus la pensée des premiers, par exemple Obama, rechignent à admettre qu'il y aurait des valeurs humaines universelles arrivées à stance dans la seule pensée juive puis chrétienne enfin rationaliste et humaniste, elles existent tout aussi bien dans l'islam, mais oui, voilà pourquoi faut-il laisser leur chance aux frérots égyptiens et tunisiens, et ce même si le méchant islam ne veut pas en entendre parler ; c'est qu'il sait que si l'islam (le "vrai" selon lui) (se) laissait faire, laissait être réduit à l'état de culture, comme le christianisme aujourd'hui, il se décomposerait, comme le fit le communisme marxiste-léniniste au contact de la "Réforme" (cette autre face de la "Modernité").

D'où d'ailleurs dans ce contexte l'opportunité de certains religieux juifs non sionistes qui voient la possibilité aussi de détruire l'État d'Israël en devenant paradoxalement encore plus pharisiens que naguère : bloquant les rues, exigeant des bus séparés, refusant de faire le service militaire, alors que les nuages s'amoncellent comme ils le faisaient au temps du Vel d'hiv quand certains rabbins rabattaient leurs ouailles pour qu'ils obéissent aux ordres de la Préfecture parisienne, comme quoi la probité mystico-religieuse n'empêche pas la cécité volontaire, aujourd'hui encore en Israël comme en France, où certains ne voient pas d'un mauvais oeil le retour à des façons d'être des plus rigides croyant ainsi qu'elles pourront être un rempart au nihilisme postmoderne alors que, comme Leo Strauss l'a montré, cette rigidité n'a pas empêché le nihilisme anti-moderne du national socialisme qui ressuscite sous nos yeux sous une autre forme celle du national étatisme épinglant les "riches" comme les "sionistes" dans un même élan supposé salvateur.

Il est alors bien dommage qu'un François Hollande, au nom du bon islam à sauver au sein de cette vision civilisatrice d'une multiculturalité aux mille visages et genres, veuille, toujours, faire l'économie d'un réel combat démocratique et républicain à mener contre l'interprétation classique, "normal" de l'islam que portent les djihadistes tout comme les salafistes, du moins si l'on sait lire leurs textes sacrés, alors que la plupart de ceux qui se vantent de savoir les lire dans un sens "non dévié" ne disent pas que lorsqu'il s'agit par exemple de "paix" (salam) il s'agit de paix "islamique" c'est-à-dire dans le cadre de son canevas : "que la paix soit avec toi" dit le musulman en tapant son coeur veut dire que "la paix de l'islam pour lequel mon coeur bat et je te le montre soit partagé par toi" (sinon il t'en cuira) ; quant au "Livre" dont il est fait référence parfois, par exemple les "trois religions du Livre", ne veut pas dire les trois religions de la Bible évidemment, mais les trois religions dont parlent le Verbe dont le Coran est la Direction rectifiée, et qu'annonce Mahomet avant de s'envoler depuis Jérusalem pour rejoindre Moïse et Jésus, prophètes comme lui (ce qui est faux bien sûr) ; en ce sens tout est dit, le Coran est la Rectification qu'il s'agit tout simplement d'appliquer (Sharia) en suivant ses préceptes interprétés par la Sunna et c'est tout ; même Raymond Aron n'avait pas vu que le "Livre" c'était le verbe du Coran et non pas celui de la Bible ; un Raymond Aron qui avait admiré l'éloquence de Foucault et surtout de Bourdieu, jusqu'à en faire son bras droit avant de s'en mordre les doigts lorsqu'il vit que ce dernier se comportait en néo-mahométan : éliminer tous ceux qui ne pensent pas comme lui et ce au "nom de la Science" qui aurait parlé par lui, tout comme le Verbe l'aurait fait par la bouche de Mahomet; D'où le fait qu'un bon bourdieusien (ou bourdivin) voit d'un oeil sympathique ce renouveau islamique capable aussi de lutter contre ce côté négatif des années 60, ce libéral-libertarianisme qui sous le prétexte d'avoir libéré les femmes les jeunes (et les homosexuels pas très bien vu par la "vieille" gauche et l'islam "méchant"…) se fait cependant le lit du "néo-libéralisme", ce nihilisme de la marchandise, cette "domination" de la jouissance consumériste, des médias, du journalisme que Bourdieu haïssait (les "entraîneuses" d'Europe 1 et de RTL disait-il en parlant des animatrices et leurs voix suaves, j'en parle dans Éthique et épistémologie du nihilisme, 2002) tant il empêchait les "masses" de connaître la Vérité bourdieusienne celle qui aujourd'hui voit donc d'un mauvais oeil l'intervention française au Mali, mais aussi en Libye, face à un islam qui saura, lui, combattre les "entraîneuses" pullulant dans les "médias".

Aussi l'action qui s'amorce afin de sauver le gentil islam, va être d'autant plus intéressante à suivre que la nouvelle classe dominante ou l'élite étatico-financière postmoderne (certains banquiers étant à la tête d'organes ultra-gauche ou ultra-relativistes pro "islam des Lumières")soutient avec des pincettes cette volonté de la "vieille" gauche encore universaliste à séparer le bon grain islamique de l'ivraie "terroriste", le mot même d'islamisme n'étant pas prononcé par Hollande (ou Obama), suivant ici le mot d'ordre, strict, de l'UOIF financé par le Qatar et l'Arabie Saoudite représentants, on le sait, d'une interprétation si "lumineuse" de l'islam…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

4 réflexions sur « Mali:syntaxe appauvrie à la française »

  1. Ping : yasmin lawsuit
  2. Ping : Arjun Kanuri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :