5 février 2023

Le PS français au pied du mur

Qu'il s'agisse du "futur" aéroport de Nantes (empêché depuis plus de quarante ans), de la centrale nucléaire de Fessenheim (en forme pourtant) des nano/bio/technologies (génie génétique en berne) du gaz de schiste (malgré de nouvelles techniques d'extraction), le PS n'a eu de cesse de reculer, toujours, mécontentant sa base, faisant monter le FN, y compris dans des quartiers à forte immigration comme dans le 7ème arrondissement de Marseille, parce que les gens qui y vivent veulent vraiment s'intégrer et non pas qu'on leur renvoie à chaque fois leur origine comme le font les socialistes et leurs alliés, véritables racialistes, eux, puisqu'ils exigent que tout de monde garde ses racines, sauf ceux qui s'espèrent français ou aimeraient le devenir (des traitres).

À Paris les bobos ont depuis longtemps basculé dans le monde virtuel de la réalité augmentée dans laquelle le "pauvre" est une statistique qu'il s'agit de préserver, cultiver, comme la justification de l'emprise étatiste sur la Nation. Lutter contre les "inégalités", se battre pour "la justice sociale", que de mots creux puisque les mesures qui démentiraient cette affirmation ne sont jamais prises. Bien au contraire. Quelles mesures ? Celles d'un réel programme de transition entre l'ancien Système et le nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :