27 septembre 2022

Nous ne sommes pas des charlots

L'état d'Israël, représenté par son 1er ministre, a tenu à participer à l’élan de solidarité vis-à-vis des victimes des terroristes islamistes qui ont assassiné 12 personnes au siège de Charlie Hebdo dont les 4 dessinateurs et un policier en faction, puis une policière à Montrouge, puis 4 clients d’un magasin casher, bien entendu, des juifs.

Il semblait important de répondre à l’appel de ce qui symboliserait une résistance à l’islamisme radical .

Benyamin Netanyahu à Paris ou le maire de Jérusalem Nir Barkat appelant Anne Hidalgo… ne sommes-nous pas les mieux placés pour comprendre l’horreur de ce qui vient de se produire, d’autant plus que des juifs viennent d’y perdre la vie ?

ET POURTANT, les dessinateurs de Charlie Hebdo, que la classe politico-médiatique appelle désormais « ses héros », ont bien produit les pires dessins sur les Juifs et Israël, des caricatures répugnantes, vulgaires et mensongères dignes de la propagande nazie.

Ils sont de ce fait, aussi responsables de la mort du policier Ahmed, de Yohan, Yoval, Philippe, François-Michel et Clarissa, la policière, qui se trouvait, elle, à proximité d’une école juive, vraisemblablement  visée.

Après l’émotion, la réflexion devait nous  dicter, certes, une solidarité dans la lutte contre cet Islam des ténèbres, mais point n’avions- nous besoin de nous appeler Charlie !

Nous ne sommes pas Charlie, les Charlie sont à compassion variable, l’idée de descendre dans la rue ne les a pas effleurés lorsqu’ à Toulouse,  des bambins ont été arrachés à la vie, tués à bout portant, que des militaires qui représentent la force d’un pays ont été assassinés, ni après la mort atroce d’Ilan Halimi, car en France,  il faut être journaliste  pour mériter une telle mobilisation !
Nous ne sommes pas Charlie, car nous n’oublions pas que les Charlie de France ont élu ceux qui viennent d'approuver l'instauration d' un état palestinien dont les chefs, gourous des Merah, Fofana, Kouachi et autres Coulibalis ne rêvent que d’une chose, détruire Israël !

Nous ne sommes pas Charlie, car nous ne participons pas à une mascarade à but électoraliste sur le dos des victimes, une mascarade destinée à éviter les actions qui s’imposent,  une mascarade qui aura l’effet d’une pommade sur la gangrène.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


%d blogueurs aiment cette page :