28 janvier 2023

France donc “je suis” ou l’identité retrouvée?

cette photo que j'ai prise à Lyon révèle déjà une chose : le "je suis", le "je", l'"être", avec ses un, deux, trois, attributs (de la photo), forment, certes, mosaïque, mais semblent affirmer l'unité d'un " je suis". Disparu. "Malheureux". "Suicidé". Ressuscité ? Dépassant le "ni-ni" postmoderne qui a par quelques biais amené aux 17 assassinés ?….Peut-être…

Mais cette affirmation d'identité, première, est-elle suffisante ? Le "je suis" remarque Konrad Lorenz lorsqu'il étudie le cri des oiseaux signifierait : "je suis là, je suis là", l'existence est ainsi certes affirmée, sauf que la pierre "existe" aussi disait Kant, mais elle "n'est"pas. Au sens humain. Au sens de faire du réel une oeuvre.

Comment passer de l'existence à l'être lorsque le "je suis" a été nié pendant des décennies (mort du sujet, de la pensée, l'identité devenue suspecte etc…) ?…À l'être ensemble aussi ?…. L'être "français" "européen"puisqu'il ne suffit pas d'être citoyen du "monde" trop vague immense lointain ? Telle est semble-t-il la série de questions que j'ai (re)senti à Paris jeudi soir en passant Place de la République, tout à l'heure aussi Place Bellecour.

Mais il y a plus ; il y avait deux jeunes filles se faisant photographier avec un drapeau israélien et un drapeau algérien l'un à côté de l'autre, c'était attendrissant, "irénique", en même temps cette vision touristique des choses ne m'a pas empêché de penser (donc je suis…) à ce désir explicite parmi les "people"d'uniquement s'arcbouter au fait de refuser "l'amalgame" alors que dans la rue se palpait d'abord le désir de comprendre ce qui s'est passé…L'altérité ce n'est pas seulement la fraternité c'est aussi la confrontation salvatrice pour évoluer, s'affiner.

Comment se fait-il qu'il ne soit pas par exemple possible de souligner que l'islam a eu déjà dans l'Histoire une volonté de dominer (c'est ce que voulait souligner Benoit 16 avant de jeter l'éponge) et qu'aujourd'hui certains de ses courants désirent (depuis Wahhâb, puis la fin de l'empire Ottoman en fait) retrouver cette force là ?…

Pourquoi ne voit-on que les seuls aspects économiques, scientifiques, littéraires, architecturaux de l'histoire islamique et jamais son aspect politique et donc également impérialiste alors que l'histoire chrétienne est principalement réduite à sa "violence" dominatrice ?

Lorsque l'on entend un d'Ormesson s'extasier sur les "trésors de l'islam" en citant ici un Perse (Avicenne), là un Kurde (Saladin), là-bas un Maure (Averroës) pourquoi réduit-il l'apport de ces créateurs à leur religion comme si Einstein avait trouvé la Relativité parce qu'il était Juif, cela n'a aucun sens, or c'est ce qui se passe dans cette vision musée du monde, vision touristique, médicale (le "care") qui fige les cultures dans leur seule plastique, esthétique, physiologique, oubliant qu'à la fin du 19ème siècle le roi du Royaume de Siam avait décapité le moine jésuite qui lui avait demandé de construire une église…

Faut-il faire de "l'amalgame" entre ce roi et la Corée ? Cette question n'a aucun sens encore une fois, strictement dit. Ce qui implique qu'il existe, c'est un fait, comme dans toute culture, des courants dits "djihadistes" dans ce corpus qu'est l'islam, et qu'ils veulent être, et non pas seulement exister ; rangés comme folklore dans la case "curiosité" où certains en Occident veulent les installer.

Souligner ce fait anthropologique, expliquer le sens transcendantal de cette revendication, comprendre politiquement pourquoi certains, au-delà de leur histoire, veulent être l'Histoire et non pas seulement la lire, n'a rien à voir avec une quelconque volonté "d'attiser les haines" ou je ne sais quel discours lénifiant qui domine depuis le Peace and Love des années 60 et qui pourtant nous a mené où nous en sommes.

Qui "nous" ? That is the question…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :