13 août 2020

L’Art du journalisme français

L'art du journalisme français

 

 photo d'écran : Irena Elster

————————————–

L'art du journalisme français : Semer la confusion

 

     Ariel Hallel Yaffa, fillette américano-israélienne de 13 ans, vient d'être lâchement assassinée par un Arabe israélien ["un palestinien" ? – depuis quand ils existent ? – revoyez l'Histoire, messieurs les journalistes…], durant son sommeil, dans la ville de Kiryat Arba, en Judée Samarie [d'où sortez-vous le terme récent Cisjordanie, où se situe cette dernière ?].

Les journalistes français ne savent même pas écrire l'élémentaire : Une enfant poignardée en Israël ? Ce sera un entrefilet sous un écran traitant un tout autre sujet.

     Qui ? Où ? Plus encore, comme en témoigne cette photo de l'écran d'I-TELE du vendredi 30 juin : ajouter à la fin de la phrase : "(armée)", c'est délibérément semer la confusion. Et allez comprendre ! La fillette était armée ? Tiens donc. L'armée y est pour quelque chose ? Ben voyons !

     Comme l'a dit dernièrement Jacques Kupfer (*) : [La France] "C'est un pays où l'on n'arrive jamais à savoir qui attaque qui. Ce sont des Esquimaux".

Voir aussi : France Info – désinfo

 

——————

(*)  Jacques Kupfer, auteur de : Palestine – Coup de bluff, Les Éditions de Passy, 2011

________________

 

Irène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Better Tag Cloud