16 mai 2021

Les nouveaux autocrates

La dictature "tiède" de la bobocratie bat son plein aux Usa et en Europe, "tiède" ce bon mot de Madame de Staël (Dans De la littérature : lorsque la perte des géants fait que les nains s'imaginent devenir grands par leur seul dénigrement, rire baveux des hyènes) une bobogeoirsie capable de remettre en cause l'élection de Trump en agitant la théorie du complot numérique ou en laissant croire que le vote à élection directe aurait donné Hillary gagnante (alors que cela aurait été une toute autre élection) ou encore en critiquant immédiatement le début de dialogue nécessaire avec Taïwan ce véritable allié.

En Europe, les mêmes s'attaquent sans discontinuité en agitant leurs dents d'interdiction et d'ostracisme telles les créatures d'Alien s'attaquant à toute volonté d'au moins contester ce suicide programmé de 200 000 avortements annuels (et ces créatures mentent en disant par exemple que IVG.net arbore un logo officiel) comme si les 200 000 entrées d'étrangers sans compter les clandestins pouvaient compenser cette perte alors que dans les conditions si déplorables de l'intégration (puisque les cultures d'origine sont pratiquement enseignées comme étant moralement supérieures) cela ne fait qu'empirer les tensions (malgré les tentatives d'émancipation de certains étrangers) ce qui engendre le basculement de plus en plus évident des populations à la fois apeurées et en colère vers des solutions radicales quoique incertaines.

C'est sans doute ce que recherchent nos autocrates voyant qu'ils n'ont que cette solution du pire pour fonder à nouveau une sorte de ligue antifasciste leur permettant après la guerre civile officielle qui s'en suivra ( aujourd'hui elle est certes là mais "froide, ou tiède" comme le dit lui aussi et si bien Olivier Véron dans son introduction néotalmudique -p.9- au livre de Pierre Boutang Reprendre le pouvoir, éditions Les Provinciales) de garder ce pouvoir voire de le renforcer en agitant également le repoussoir islamiste qu'ils nourrissent en sous-main par leur nihilisme genriste et affairiste dont les Bergé et Trudeau sont les spécimens par excellence.

Ces résidus neocommunistes issus du néo-léninisme ont toujours préféré les habits neufs de la veuve Mao à la truculence populaire des années 50/60 (en ce sens le néo pompidolien Zemmour se trompe lorsqu'il pense que ces tristes sires en viennent puisqu'un Bataille un Deleuze avaient en horreur tout plaisir rabelaisien). Ils sont ci cyniques si démagogues si austères dans leur volonté de détruire jusqu'à l'estime de soi qu'ils ont toujours préféré la dictature pratiquée en privé et dans les secteurs qu'ils contrôlent, malgré leur ralliement officiel au système démocratique qu'ils méprisent en réalité (mais ils iront manifester à Prague en 68 au nom des droits de l'Homme qu'ils voulaient à tout prix faire disparaître).

L'inédit de la situation est qu'ils ont pu pénétrer l'appareil d'État et les médias au moment de leur démocratisation respective, ce qu'ils leur a permis tout en défendant leurs intérêts de caste de s'allier aux affairistes des grands groupes économiques parasitant le marché public comme l'a bien montré Guy Millière dans son livre consacré à Trump (La Maison d'édition). Et ceux-ci les utilisent pour en effet créer ce monde aseptisé des nations transformées en masses indifférenciées par leur différence même au sens d'être produites en autant de variétés se pâmant devant "le miroir de la production" comme l'avait si bien décrit Baudrillard (avant d'être absorbé par son double, cette caste sectaire).

Appeler ce processus "néo-libéralisme" est bien réducteur tant il n'est pas le produit du technicisme financier mais de la jonction perverse de divers courants mercantiles et idéologiques au sein des appareils étatiques et de production. Cette jonction à crée cette caste étatiste-affairiste mondialiste certes mais au sens de se servir du monde comme terrain de jeu à l'instar du dictateur de Chaplin jouant avec le globe.

Pour autant cette caste tiendra absolument le discours contraire défendant les petits oiseaux et l'amour pour tous au moment même où leur pratique tue dans l'oeuf, avorte, leur sens symbolique respectif, détruit tout ce monde de l'innocence nécessaire en vue d'innover enfanter le monde de demain étranglé sous nos yeux désolés décillés mais impuissants.

La Caste techno-étatico-affairiste est ainsi prête à tout pour sauver sa dictature molle insidieuse et parfois brutale sur le pouvoir, poussant dans ce cas les peuples vers l'insurrection électorale afin de le reprendre pour le meilleur comme pour le pire.

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :