14 août 2020

Bilan 2017: les faux patriotes et les vrais dangers

Obama est de plus en plus dangereux,  il fait partie de ces idéologues fanatiques persuadés non seulement d'avoir raison mais de vous l'imposer, car sa volonté d'affaiblir la présidence Trump vise à fomenter la guerre civile en légitimant déjà la contestation interne qui avait tendance à se calmer. Par ailleurs en ayant incité certains pays à voter la résolution anti-israélienne concernant les implantations dans les territoires contestés (en particulier Jérusalem!) Obama (comme fasciné par le djihadisme –lire sur ce point Pierre-André Taguieff) arme ceux des musulmans aussi fanatiques que lui pour empêcher qu'une négociation équitable puisse reprendre (alors que c'est le refus d'Arafat en 2000 qui a tout arrêté).

Ses imitations en France pullulent. De faux patriotes en viennent par exemple à copier les noms de responsables du ministère tunisien (!) de l'agriculture en faisant croire qu'ils viennent d'être nommés en France (ici) et () (et là: allez à "France loufoque") (heureusement dénoncés là-bas)… D'autres faux patriotes vont attiser,eux, l'antisémitisme, en particulier les partisans de Pétain qui affichent sur les murs un camp de barbelé intitulé UE dans lequel est dessiné l'étoile de David, instillant l'idée bien sûr que nous sommes dominés par celle-ci ou encore une fois la vieille rengaine de ceux qui n'ont pas encore compris que les juifs n'ont rien à voir dans l'assassinat de Louis XVI, malgré les rodomontades de tous ces faux aristocrates qui préféraient perdre leur temps dans les salons de Versailles alors que l'Angleterre fourbissait ses armes pour dominer le monde.

Doit-on revivre à nouveau le remake des années 30 où l'on verrait ces faux patriotes se poser en leaders de la lutte contre le néo-communisme de la "réconciliation nationale" des Mélenchon-Soral d'une part et le néo-affairisme mondialiste des résidus socio-démocrates et néo-gaullistes d'autre part ? Certes certains de ces derniers ne veulent pas être confondus avec les premiers (tel Florian Philippot du FN).

Mais n'y a-t-il pas une autre issue que ce faux dilemme qui voit de tous les côtés des simplifications excessives stipulant par exemple que "le" patron par essence est un salop, de même que la personne d'origine étrangère alors que pour le premier si l'on peut s'offusquer que le patron actuel de Renault/Nissan ait la possibilité de convertir ses actions bonus (stock options) n'est-il pas possible de militer pour que les salariés puissent eux-aussi devenir actionnaires afin de recevoir leur part du pactole selon leur degré de compétence qui pourrait par ailleurs s'affiner par une formation adéquate ? N'est-il pas possible de payer bien moins cher la protection sociale sans pour autant la "casser" comme le prétendent les démagogues qui visiblement n'ont jamais eu besoin de renouveler leurs lunettes ou d'avoir des couronnes lorsque l'on devient "sans dents"?…

Quant au second bouc émissaire, l'étranger, est-il par essence la source réelle du "mal français" ? Vraiment ? Après tout, n'est-ce pas parce que depuis les guerres d'Indochine et d'Algérie des mensonges ont été enseignés par l'État français lui-même instillant là aussi l'idée que la nation France serait l'unique responsable de ce qu'on fait ses dirigeants à savoir magouiller dans le dos du peuple diverses "raisons d'État" qui font que certaines nations africaines et nord africaines restent encore dans un état déplorable malgré l'illusion du contraire ? L'hypocrisie étant que pour compenser le manque criant de développement de ces pays, nos élites ont fermé les yeux sur le fait que nécessairement les franges les plus dynamiques de ces populations allaient émigrer sous des cieux plus cléments, les nôtres ; sauf que ces franges ayant cru à ces mensonges enseignées se sont comportées pour certaines en pays conquis…

Comment se fait-il en effet que certains des troisième et quatrième générations soient de plus en plus en rupture de ban, s'imaginant ainsi venger des ancêtres supposés avoir été spoliés alors que la présence française, au-delà des périodes de guerre, a plutôt permis à ces populations de croître démographiquement, de devenir propriétaires de terres, d'être considérés de plus en plus comme des citoyens de fait (mais pas en droit) et non des individus de seconde zone (comme le voulait les oulémas paradoxalement)?

On confond généralement les comportements en effet racistes des faux patriotes avec la majorité des "européens" qui cherchait de plus en plus un avenir façon rupture USA/Angleterre qu'une séparation nette et surtout destructrice comme il a été vécu en 1962 avec l'instauration d'un régime raciste nationaliste faux patriote également puisque nassérien/bassiste et non pas algérianiste tout au moins, sans parler de l'hypocrisie au Mali, Sénégal, Côte-d'ivoire, Gabon, Tchad, République centre-africaine où il a été préféré l'affairisme colbertiste à une réelle démocratisation qui aurait permis que les populations cessent de voter avec leurs pieds en fuyant, puis en s'agglutinant dans une France mise aujourd'hui en faillite par les mêmes qui les exploitent encore par procuration là-bas.

Non, décidément, le bilan de 2016 en France (et dans le monde) reste médiocre malgré la grâce de Jacqueline Sauvage, au grand dam de certains désireux de réduire le citoyen à un handicapé incapable d'entrer en légitime défense sans la présence d'un représentant étatique ; les élites qui nous ont mené là où nous en sommes maintenant continuent de parader, de montrer leur minois sans aucune honte ni pudeur, croyant s'en sortir avec de la pitié (la grâce de Sauvage incluse) alors que les orages s'amoncellent sans que n'apparaissent réellement une force politique réellement novatrice pour se hisser à hauteur de jeu, devant la mutation complexe qui nous traverse, nous défie. Mais qui sait, 2017 arrive et ses dés ne sont pas encore jetés…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *