22 septembre 2020

Une police de la pensée de plus en plus “verte”

Il est indéniable que ce qui est nommé rapidement “écologistes” se pare non seulement d’une volonté de sauver nos corps avec le haro contre la “mal bouffe” mais aussi d’une exigence de laver non pas “plus blanc que blanc” car ce vocable est désormais interdit par les “milieux autorisés” mais plus “correct” au sens traditionnel des camps de redressement que leurs aînés prônaient naguère lorsqu’ils étaient seulement rouges.

La charge actuelle de leur organisation principale en France (dite “EE-LV”) contre Zemmour en est un exemple parmi mille à l’heure où la “purification” morale et sanitaire bat son plein, virant ainsi sa cuti, passant du conservatisme défensif de l’ère dite “victorienne” au techno-scientisme post-marxiste du global care et du néo-ésotérisme avec ses odes à la Terre, au mélange (à l’exclusion du blanc du chrétien et du sioniste) à la frugalité obligatoire et masquée.

Ce “djihadisme vert” a certes sa propre “nuance” et il en ricane d’ailleurs à l’encontre de Zemmour, qui ne l’aurait pas vue, le pauvre, ce qui n’empêche pas de le signaler au CSA, cela ne mange pas de pain…complet; mais tout comme le pop art l’a bien montré son actuel quart d’heure de gloire lui permet d’en conserver le signe tout en le remplissant d’un sens complémentaire: la soumission se doit d’être également hygiéniste ; d’où cette ruse savamment orchestrée liant “crises environnementales sanitaires sociales sociétales” ce qui permet de mobiliser dans un système électoral censitaire de type nouveau les strates politico-sociales intéressées à cette  “gestion de crise” celle de la modification des corps et des esprits qu’il s’agit de moduler programmer selon ces nouveaux standards.

Sauf que ceux qui doivent être ainsi formatés, les “60%” d’abstentionnistes par exemple en France, comptent les points tout en serrant les poings tant il est clair que cela ne peut pas durer ainsi. Quelque chose va (est en train) certainement (de) se passer.

D’ailleurs, le fait de vouloir censurer Zemmour, donc de définitivement enterrer le “protocole Voltaire” sur la liberté d’expression, n’est pas seulement la suite d’une longue fuite en avant qui profite des diverses lâchetés de l’élite française (et occidentale) encore au pouvoir, mais surtout le symptôme d’un refus total désormais de vouloir débattre, hormis quelques cautions du genre Enthoven (ou des points presse de la Maison blanche avec sa si pugnace porte parole) Enthoven par exemple qui s’acharne (lorsqu’il n’est pas sur le dos de Raoult) à maintenir une certaine façade voltairienne alors que le reste du bâtiment a disparu dans le puits sans fond non plus de l’Histoire mais des fonds sonnants et trébuchants de la gentry hyper-échangiste et affairiste qui aujourd’hui se sert de cette écomédicocrature verte pour imposer en effet ce “nouvel ordre mondial” liquidant nations peuples genres cultures tout en les préservant en simulacres (ce que n’avait pas vu Marx qui était cependant pour cette liquidation au nom du “progrès”) que l’on agite de temps à autre dans la Caverne humaine pour que les saltimbanques fassent croire encore et encore qu’il existe de “vrais” débats, des “vraies” altérités voire même du “progrès” alors que nous nageons en pleine régression, réduits à des corps, et aujourd’hui à des couleurs de peau, “le” libéralisme, le capitalisme, n’étant en réalité que des outils dans ce processus totalitaire bien plus vaste d’emprise oligarchique globale, et non pas “sa” cause qu’il suffirait de supprimer comme le prônaient Bakounine Lénine Hitler…

Cette “manip” apparaît dans toute sa rudesse elle se démasque malgré les apparences du contraire. D’où le retour de bâton que “la vieille taupe” prépare…en sourdine. Mais vers quelle direction ?…Voilà le problème… Qui pourrait ne pas en être seulement un, si les plus soucieux de faire passer “la” cause avant leur égo hypertrophié acceptaient d’être ensemble…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :