21 octobre 2020

2+2=5 en costume cravate et sourire artificiel

Le cauchemar continue, s’accentue, à quoi bon argumenter désormais, même les spécialistes reconnus sont écartés d’un revers de main pour une maladie faisant à ce jour 0,049% de décès en France. Que dire de plus ?… Rien. Sinon peut-être le dernier sursaut d’une bête immonde touchée à la gorge mais qui persiste à penser que nous sommes de la pâte à modeler, de la cire, aussi fragile qu’une feuille de papier facile à déchirer déchiqueter…

Nous voilà réduits à un troupeau de bestiaux rentrant à la tombée de la nuit, les chiens de garde médiatiques déjà aboient et même mordent (“l’immunité collective est un fantasme” clame l’OMS) alors qu’il aurait été si simple de protéger les plus fragiles, en les prenant en charge rapidement avec un traitement et des soins déjà à disposition, tout en laissant comme il a toujours été le cas, la société, les “vrais gens” vivre.

Mais non, les “gouvernants” persistent plutôt dans la bêtise et le mensonge, détruisent un pays et sa population qui se soumet (le masque indiquant l’infamie du paria) croyant elle aussi  que l’on stoppe un virus ou le climat en s’emmurant, acceptant, de fait, que l’Humanité soit considérée comme persona non grata désormais tout en disant le contraire comme tout régime totalitaire sait excellemment le faire.

On peut toujours se dire qu’il reste encore quelques mois à attendre à la vitesse où “ils” brûlent leurs dernières cartouches, mais un monstre blessé est très dangereux, il peut encore faire beaucoup de dégâts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :