26 juin 2022

La manipulation de Vichy dans la campagne présidentielle française en 2022

La plupart des candidats tente de réduire Zemmour à une sorte de parangon d’un néo-vichisme assumé en identifiant jusqu’à l’absurde le “statut” qu’il préconise pour les musulmans à celui qui a été édifié pour les israélites en 1940. Or, il ne semble pas que Zemmour aurait voulu qu’un Bergson aille s’enregistrer comme “juif” comme il l’avait fait au commissariat de son quartier tandis qu’à sa mort (de froid) en 41 il n’y eut aucun hommage officiel, rien, comme aujourd’hui avec Luc Montagnier qui  est mort en “paria” comme dirait Rioufol.

En 40 le “statut” pour les Juifs, français, voulait les dissocier de “la communauté nationale” les dénaturaliser les défranciser ; Zemmour ne propose rien de la sorte, au contraire (autrement il renierait sa propre trajectoire) puisqu’il propose aux musulmans de s’assimiler à la France considérée comme “communauté de destin” si l’on suit ici Ernest Renan. Rien à voir avec la volonté pétainiste de faire en sorte que les israélites en soient exclus.

Et il n’est même pas besoin d’entrer dans le débat stipulant d’une part que Pétain and Co auraient été contraints par les nazis, d’autre part qu’ils voulaient plutôt d’exclure les israélites d’une manière indépendante aux nazis; que la “vérité” se situerait entre les deux ou s’articuleraient; d’autant qu’il y aurait la question cruciale : les exclure, certes, afin qu’ils redeviennent des “parias”, mais les exterminer, israélites français compris ? Il y a bien sûr le Vel d’hiv et les rafles d’après 43 lorsque la ligne de démarcation fut effacée; mais il ne semble pas, hormis cependant l’assentiment du dernier Laval et surtout de la Milice, qu’il y ait des preuves évidentes d’une volonté systématique d’en finir ainsi car l’antisémitisme n’était pas partagé par l’ensemble de la population y compris pétainiste: on ne comprendrait pas sinon pourquoi la majorité des israélites français aient survécu. Mais n’entrons pas plus loin car hormis le fait que Pétain ait durci, de son fait, les lois anti-juives, il n’y a pas encore suffisamment de preuves pour affirmer qu’il existait une solution finale à la française visant à exterminer, physiquement à terme, tous les israélites.

Et actuellement le débat lancé par Zemmour (et le FN, le RPR, le PCF dans les années 80…) ne consiste pas à se demander si l’on doit exclure ceux qui sont déjà assimilés ou du moins acceptent les lois françaises mais ceux qui les refusent, surtout ceux qui sont provisoirement là du fait de leur carte de séjour ou leur clandestinité. Pour les autres ayant une carte d’identité française ils peuvent fort bien critiquer les lois françaises à partir du moment où cela reste dans le cadre de la légalité républicaine.

Or, que l’on soit d’accord ou pas avec Zemmour il s’avère qu’il n’a jamais dit le contraire, ajoutant seulement que s’agissant de binationaux ayant été condamnés ils pourraient être déchus de leur nationalité française et expulsés.

Que les choses soient alors bien claires : ceux qui appliquent pratiquement à la lettre la politique de Vichy sont précisément ses ennemis puisqu’ils exigent que les musulmans et les étrangers en général ne s’assimilent pas, gardent donc leurs us et coutumes et donc leur loi politique étant donné qu’une manière de vivre si elle n’est pas réduite à un folklore désire se voir représenter institutionnellement, d’où les quasi enclaves actuelles “essentialisées”.

De ce fait, et même s’ils le nient, lorsque l’on traite quelqu’un de Bounty, d’arabe de service, de noir de service, c’est bien parce qu’il est fortement désiré que la France (re)devienne seulement un territoire sur lequel qui le veut peut s’installer; tout en restant absolument ce qu’il est (essentialisme) y compris s’il n’a pas les “codes” vis-à-vis des femmes et des “minorités sexuelles” (il sera éventuellement pédagogisé à admettre que l’on peut quand même manger du porc en France) ; tandis qu’à la tête de tout ce fractionnement (ce “multiculturalisme”) il y aurait la race supérieure des “Eclairés” (ou Trans) qui eux munis de la Science en matière de manipulation génitale et génétique chapeauteraient tout ce beau monde cooptant les beaux spécimens reléguant les autres dans les cages à lapins appelées pudiquement “logements sociaux”…

Voilà où nous en sommes. Dire le contraire reste de la propagande au mieux, de la fumisterie au pis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


%d blogueurs aiment cette page :